JAPON: LE SOLEIL ROUGE

JAPON: LE SOLEIL ROUGE

ENRYAKUJI: les temples du mont HIEI

Les origines de Enryakuji remontent au VII eme siècle quand le moine Dengyo Daichi Saichô introduisit au Japon la secte Tendai originaire de Chine.

Il s'établit sur les hauteurs du mont Hiei, situé au Nord-Est de la ville de Kyoto.

 

Capture plein écran 05122015 151632.jpg

 

Soutenu par "Kammu", l'Empereur du début de l'époque HEIAN, il s'installa dans la forêt avec une centaine de ses disciples et construisit les premiers temples.

La discipline et l'organisation de cette secte se rapprochait de celles d'une armée. Les moines étaient tenus à l'isolement pendant 12 ans le temps de leur formation et partaient ensuite grossir les rangs des guerriers chargés de la sécurité du site.

Plusieurs dizaines de milliers de moines guerriers ont ainsi été formés pendant des siècles et occupaient les 3000 sous temples dirigés par la secte, leurs actions guerrières rivalisaient avec celles des armées Impériales.

Tant de puissance ont constitué une menace pour l'Empire et le Chef de Guerre Oda Nobunaga a attaqué et détruit complètement la forme militaire de Enryakuji en 1571.

Certains temples on peu à peu été reconstruits mais le site n'a jamais retrouvé son faste d'antan.

 

Tout d'abord, comment aller là haut?

Du centre de Kyoto, il faut prendre le train de la ligne Keihan en direction de Demachiyanagi puis la ligne Eizan en direction de Haze.

 

IMG_1012.JPG

 

Ensuite, un funiculaire nous amènera à mi-pente.

 

IMG_1016.JPGIMG_1021.JPGIMG_1026.JPG

Kyoto s'étend à mes pieds...

 

Ensuite, un téléphérique survole la forêt jusqu'à Hiei Sancho

 

IMG_1030.JPGIMG_1032.JPGIMG_1035.JPG

Là, je commence à ressentir les bienfaits de la fraîcheur de la montagne.

 

Capture plein écran 05122015 155826-001.jpg

 

Nous sommes au sommet du "ropeway".

Pour relier le site, on peut prendre le bus pratiquement à la sortie du téléphérique ou faire une balade à pieds de 2 Km en direction du site principal: To-do....

C'est ce que j'ai fait!

 

IMG_1038.JPG

 

La balade en forêt par le petit sentier est très sympa et n'est pas du tout difficile. De plus, on peut bénéficier de quelques points de vue intéressants:

 

IMG_1040.JPGIMG_1043.JPGIMG_1042.JPG

Après 20 minutes e marche, on atteint l'entrée du monde sacré.

 

IMG_1044.JPG

 

L'accès au site est payant et coûte 700 yens. Mais ce jour là, il n'y avait personne dans la petite guérite...

 

Voici le site de To-do:

 

Capture plein écran 05122015 210310.jpg

 

Je suis donc arrivé par l'arrière de la première construction de la zone To-do: Amida-do.

 

IMG_1049.JPGIMG_1056.JPGIMG_1052.JPGIMG_1057.JPG

Je m'en veux d'avoir raté  la mise au point de cette photo de la paode Hokke-ji, c'est la seule que j'ai pris sous cet angle...

Le bâtiment original, datant de 865 et détruit par l'attaque de Nobunaga, et n'a été reconstruit qu'en 1987.

Il faut aujourd'hui partie du centre de formation des moines et ont peut assister à des cérémonies commémoratives chaque jour.

 

On continue en gravissant une volée de marches menant vers Kaidan-in.

 

IMG_1058.JPGIMG_1059.JPGIMG_1100.JPG


Ce temple classé comme Bien Culturel Important du Japon contiendrait de superbes enluminures de moines ayant succédé au fondateur du site. Mais comme on ne peut pas le visiter...

 

Autre Bien Culturel Important, Dai Ko Do est une imposante salle de formation de l'académie. A noter que ce bâtiment qui remplace l'original fut transplanté ici de la ville de Sakamoto.
 

IMG_1060.JPGIMG_1061.JPGIMG_1062.JPG

Ichigu Kaikan et Daokoku do sont des bâtiments d'un style beaucoup plus contemporain, sortes de "boutiques spirituelles"...

 

IMG_1069.JPGIMG_1070.JPGIMG_1071.JPGIMG_1098.JPG

Encore une impressionnante volée de marches qui mène à la pagode Monju-ro. A noter qu'on peut la visiter...

IMG_1072.JPGIMG_1073.JPGIMG_1095.JPG

IMG_1076.JPGIMG_1077.JPG

De l'autre côté de la pagode, on va descendre vers le bâtiment le plus important du site: Kompu-chu-do
C'est un des bâtiments originels du site dans lequel brûle depuis 1200 ans la flamme allumée par le fondateur de ces lieux.

IMG_1079.JPGIMG_1088.JPGIMG_1080.JPG

 

 

Les photos de l'intérieur du temple sont interdites.

 

 

IMG_1082.JPGIMG_1084.JPGIMG_1085-001.JPGIMG_1086.JPGIMG_1087.JPG

Il y a quelques sub-temples visibles en empruntant des petits chemins annexes...


IMG_1091.JPGIMG_1092.JPGIMG_1093.JPG

 

Direction la deuxième partie du site: Sai-to situé à plus d'un kilomètre de To-do.

 

Capture plein écran 05122015 203433.jpg

 

Après le pont franchissant la route touristique, j'ai visité un petit temple dont je n'ai pas trouvé d'explications.

Cela m'arrive aussi... :)

 

IMG_1101.JPGIMG_1141.JPGIMG_1143.JPG

 

 

Après un "plongeon" sans fin dans d'interminables escaliers, on arrive au site le plus important de cette partie de Enryakuji: Jodo-in, le mausolée de Dengo Daishi qui repose ici depuis l'an 822.

C'est également l'endroit le mieux gardé!

 

 

 

IMG_1102.JPGIMG_1103.JPGIMG_1108.JPGph22jdin.jpgIMG_1139.JPG

 

Ensuite, il faut être en forme... 

Pour descendre d'interminables escaliers, en monter d'autres...et garder toute sa lucidité pour ne pas manquer le chemin menant au petit temple Tsubaki-do:


IMG_1109.JPGIMG_1111.JPG

 

L'histoire raconte que Shotoku Taishi visita un jour ce site et oublia son bâton en bois de camélia planté dans le sol lors d'une halte.

Le bâton prit racine et donna naissance à un arbre magnifique sous lequel on construisit ce temple...

 

On arrive ensuite aux temple jumeaux de Hokke-do et Jogyo-do formant le complexe Ninai-do.

Ils représentent l'unification de deux branches du bouddhisme avec des interactions entre les deux tendances matérialisées par le corridor qui les unit... mais j'avoue être un peu largué sur la question!

 

IMG_1113.JPGIMG_1115.JPG


Une dernière descente interminable et on parvient au temple Shaka-do.

A noter que le bâtiment original a brûlé lors de la destruction du site en 1521. 

La construction actuelle a été déplacée d'un autre site par Toyotomi Hideyoshi, le puissant chef de guerre de Osaka.


IMG_1116.JPGIMG_1118.JPGIMG_1127.JPG
IMG_1123.JPGIMG_1120.JPGIMG_1126-002.JPG

Une chose est certaine: cela ne respire pas vraiment la richesse dans le lieu.

 

A noter à distance de ce temple, la présence de Ruri-do, un petit édifice, conservé comme étant le rescapé de la destruction du site.

 

rurido.jpg

La  troisième grande partie du site, Yokawa est située à 4 kilomètres...

J'avais déjà parcouru plus de 6 kilomètres, monté et descendu d'interminables escaliers et je n'ai pas eu le courage ni la force de me lancer dans cette aventure.

Je me suis "contenté" de faire à l'envers le chemin parcouru à l'aller...


IMG_1128-001.JPGIMG_1140.JPG

 

Au bas du téléphérique, Kyoto me tend les bras... comment lui résister?

IMG_1150.JPG



05/12/2015
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 379 autres membres