JAPON: LE SOLEIL ROUGE

JAPON: LE SOLEIL ROUGE

Été 2014... Demandez le programme!

Notre programme de "Japon 2014" n'est pas encore bouclé... 

J'entends déjà les commentaires des habitués du blog:

"Que se passe-t-il? Habituellement ils savent où ils vont aller dès le début de l'année et tout est déjà planifié et bouclé en mars..."

En fait, on sait où on veut aller, mais on ne sait pas comment y aller.

Les dates sont déjà fixées, départ le 17 juillet et retour le 18 août. D'ailleurs, on a acheté les billets par Turkish Airlines, compagnie qui propose des vols vers Osaka à un prix très intéressant.

Après deux séjours dans l'île de Miyakojima, on veut commencer notre mois au Japon en allant nous reposer à Ishigaki, île principale de l'archipel éponyme de la préfecture de Okinawa situé le plus à l'Ouest du Japon, non loin de Taiwan. Farniente sur les plages, plongée dans les eaux turquoises, visites de l'archipel et sorties festives... on en rêve déjà.

D'ailleurs j'ai déjà réservé dans une guesthouse pour 10 jours. 

A ce sujet, c'est une histoire assez étonnante...

Je me baladais sur internet à la recherche d'un "bon plan" au sujet de Ishigaki, comme d'habitude, et je scrutais les annonces de AirBnb. Ce site a la particularité de proposer des lieux de résidence avec des contacts où même des propriétaires occidentaux qui vivent sur place. Et ma surprise fut grande de voir qu'une guesthouse est tenue par un couple franco-japonais qui a laissé tomber la vie de salaryman cossue à Tokyo pour venir s'installer ici. 

Ils ont inverstit toutes leurs économies... et même plus pour acheter une vieille maison et en faire des chambres d'hôtes. Cela va peut être me donner des idées pour l'avenir...

Cette maison a également une histoire et a beaucoup voyagé... En effet, elle provient de la région de Takayama, dans les Alpes japonaises! Son ancien propriétaire, un richissime fabricant de kimonos de luxe avait eu cette idée saugrenue il y a plus d'un siècle pour en faire une unité de confection. Puis les affaires ont périclité... et la maison, transformée en entrepôt est restée inhabitée pendant des années. C'est assez étonnant de voir cette grande bâtisse au milieu de l'habitat traditionnel de l'archipel.

Comme je n'aime pas laisser des commissions aux agences de location, j'ai contacté directement Patrick, propriétaire du Lotus Bleu et je lui ai réservé une chambre du 19 au 28 juillet. Nous avons également réservé une voiture pour cette même durée dans une agence locale.

Mais cette fois, un grain de sable s'est glissé dans l'engrenage de notre organisation habituellement sans faille...

Pour aller à Ishigaki, il faut prendre l'avion, bien sur, ce n'est pas la première fois que nous le faisons. Pour bénéficier du meilleur tarif, celui réservé aux bénéficiaires du "Japan Air Pass", nous voyageons vers le Japon par une compagnie du groupement Star Alliance. ANA (All Nippon Airways) la compagnie japonaise affiliée permet ensuite d'acheter jusqu'à 5 vols intérieurs au prix unitaire de 10 000 yens, soit environ 40% du prix normal pour Ishigaki et Tokyo qui constituera notre étape suivante. C'est le meilleur tarif possible sur le marché.

Jusqu'en 2013, la réservation des Air Pass s'effectuait par internet sur le site de ANA... mais plus depuis cette année. Uniquement pour le Japon, chaque compagnie doit être en mesure de fournir les sésames. Et c'est là que les ennuis commencent...

Cette année, nous avons donc acheté nos billets par Turkish Airlines, et   à l'agence de Lyon Saint Exupery, ils ne connaissent pas le Pass dont les tarifs ne sont pas dans leur base de données! Quand à avoir des informations de la part leur siège commercial à Istanbul, on voit qu'ils sont loin de faire partie de l'Europe... J'ai également vérifié auprès de Lufthansa, autre membre de Star Alliance qui est aussi tombé des nues...

"Houston, we have a problem..." (fameuse réplique du film Apollo 13). Mais Houston, fidèle à l'histoire, n'a pas de solution et on va devoir se débrouiller par nous-mêmes...

On en est là aujourd'hui (23/02).

On a contacté l'agence de voyage HIS et envoyé un e-mail à ANA pour connaître la marche à suivre car on ne compte plus sur Turkish pour nous aider.

En parallèle, on a regardé les autres possibilités pour se rendre à Ishigaki. Par exemple, la compagnie charter Peach effectue ce trajet, mais uniquement au départ de Osaka et à un tarif beaucoup plus élevé. Et comme ensuite, on a planifié d'aller sur Tokyo, cela rajouterait des billets de Shinkansen... ça finit par faire (trop) cher.

A bientôt pour la suite des évènements...

 

La suite est rapide!

Dans la soirée du 23, j'ai reçu un message de ANA UK qui traite les demandes par internet. (A noter qu'ils travaillent le dimanche...). 

Dans le message, une explication complète du fonctionnement du Japan Air Pass, des liens internet vers les pages correspondantes sur le site de ANA et des numéros de téléphone à contacter car le service ne peut être obtenu par internet. L'efficacité japonaise dans toute sa splendeur.

Donc, ce midi j'ai téléphoné à Paris et j'ai pu acheter mes billets en moins de 10 minutes! Comme la vie est simple quand on a affaire à des gens compétents et serviables.

Seul bémol, l'avion du samedi était déjà complet, on ne partira que le dimanche  matin vers Ishigaki. Cela nous laissera une journée à Osaka pour récupérer du décalage horaire. J'avais réservé une nuit à l'hôtel Nikko de Kansai Airport... j'en ai rajouté une. On sera sur place pour prendre l'avion pour Ishigaki.

Tout est bien qui finit (ou plutôt continue) bien!



23/02/2014
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 392 autres membres