JAPON: LE SOLEIL ROUGE

JAPON: LE SOLEIL ROUGE

GION: le sanctuaire Yasui-Konpira-gu

Si on s'écarte un peu du centre animé de Gion, à gauche de la rue Hanmikoji, on se retrouve dans les rues qui mènent vers le temple Kiyomizu-dera en passant par Ninenzaka et Sannenzaka, les deux ruelles commerçantes.

 

C'est un quartier de résidences anciennes et mystérieuses, peut-être des "okiya" qui forment des "maiko".

 

IMG_3324.JPG

 

Un torii un peu défraîchi enjambe une ruelle... cela m'attire. Il y a surement quelque chose à voir!

 

IMG_3325.JPG

 

Nous sommes dans la ruelle d'accès au sanctuaire Yasui-Konpira-gu.

Pendant que nous avançons, je vais vous en résumer l'histoire...

 

Ce sanctuaire fut bâti au 7eme siècle et portait le nom de Fujidera (temple des glycines).

Le 75 eme Empereur, Sutoku était passionné par les glycines et accorda beaucoup de faveurs à cet endroit, lui donnant une grande importance en 1146.

Détruit pendant la guerre de Ônin (vers 1475) il ne fut rebâti que lors du déplacement d'un autre sanctuaire de Yasui, au centre de Kyoto en prenant le nom de Yasui Konpira gu.

 

IMG_3326.JPG

 

Il est bien sur dédié à l'empereur Sutoku qui en son temps fut forcé de se séparer de son épouse préférée, Awa ne Naishi. De ce fait, ce lieu est réputé comme ayant le pouvoir de rompre et de recréer des relations dans les couples ou de renforcer les liens existants.

 

IMG_3332.JPGIMG_3333.JPGIMG_3334.JPG

Dans la partie centrale du sanctuaire se trouve un étrange monticule...

 

IMG_3351.jpg

 

Il est composé d'une grosse pierre percée d'un trou circulaire de 50 cm de diamètre: Enkiri, enmusubi-ishi.

Le mode d'emploi est très simple...

-On achète une bande de papier appelée "katashiro" sur laquelle on écrit son désir.

-En tenant le papier à la main, on se glisse dans l'orifice qui traverse la pierre. D'avant en arrière pour défaire une relation, d'arrière en avant pour en créer une.

-On colle son katashiro sur... tous ceux qui recouvrent déjà la pierre.

 

Voici une personne qui souhaite du changement...

 

IMG_3336.JPGIMG_3338.JPG

 

Ce monument aurait la faculté d'agir sur les relations entre les personnes et également entre les personnes et les événements négatifs comme la maladie, ce qui explique qu'il y a toujours une file d'attente.

 

Près de là, on peut également y découvrir un musée des "ema", ces plaquettes de bois sur lesquelles les fidèles écrivent leurs voeux dans l'espoir que les kami (dieux) les exaucent. Entrée 500 yens.

 

IMG_3335.JPG

 

Ainsi s'achève cette visite rapide de Yasui Konpiragu...

 

IMG_3340.JPGIMG_3341.JPG

Moi aussi, je vais par là... A bientôt!

 

IMG_3330.JPG

 

A noter que deux festivals se tiennent ici chaque année:

Koshi matsuri (quarième lundi de septembre) est le matsuri des peignes et des épingles à cheveux avec la participation des geishas et des maiko de Gion. Il est clôturé par un défilée de femmes coiffées suivant la mode de différentes époques.

Shuki konpira taishai ( le grand festival d'automne de Konpira) Du 1e au 11 octobre, ce matsuri fait défiler dans les rues de la ville un "mikoshi" de la forme d'un bâteau, des représentations de "kagura" et des danses du lion.



07/01/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 400 autres membres