JAPON: LE SOLEIL ROUGE

JAPON: LE SOLEIL ROUGE

GUKANJIMA. L'île forteresse.

Hashima est le nom d'une petite île située au large de Nagasaki.

Elle est inhabitée lorsqu'en 1810 on y découvre un gisement de houille. Le charbon étant la principale source d'énergie du Japon, la société Mitsubishi achète l'île et entreprend l'extraction de la roche.

 

Le rendement étant particulièrement intéressant, la société va peu à peu construire toutes les infrastructures modernes pour accueillir les ouvriers et leurs familles.

Les dimensions de l'île seront même augmentées à plusieurs reprises, pour permettre de bâtir d'autres constructions.

 

600px-Nagasaki_Hashima_history_map.pnghashima-gunkanjima-ville-abandonne-ghost-town-02.jpg

Hashima en production en 1930.

 

L'île est de forme allongée et mesure actuellement 480 mètres par 160 mètres. 

 

Durant la guerre, afin de remplacer les travailleurs enrôlés dans les Armées Impériales, 800 travailleurs forcés coréens sont envoyés sur l'île. 120 d'entre eux y périront et ceux qui tenteront de s'enfuir seront torturés.

 

En 1959, au maximum des capacités de la mine, Hashima comptait plus de 5300 habitants, soit le chiffre effarant de 84 000 habitants par Km² pour l'ensemble de l'île et même 139 000 Habitants par Km² si on considère les seules zones habitées correspondant à la plus forte densité de population jamais enregistrée sur terre.

 

Le nom de Gukanjima lui fut donné en raison de sa ressemblance avec un navire de guerre japonais. Ce nom signifie en effet: "île navire cuirassé".

 

P1040418-001.JPG

 

Pour attirer les mineurs et leurs familles, le société Mitsubishi offrait des salaires trois fois supérieurs à la moyenne de la profession. Sur l'île, on trouvait des magasins, des centres culturels, un cinéma, un hôpital, un jardin d'enfants, un onsen, une école primaire et un collège. Aux débuts de la télévision, le nombre de foyers qui étaient équipés d'au moins un récepteur était proche de 100%.

 

Mais suite à la décision gouvernementale de remplacer le charbon par le pétrole comme principale source d'énergie, la mine perdit rapidement de son intérêt économique et ferma dans les années 70.

Le dernier habitant fut évacué en 1974 et l'île commença lentement à se désagréger suite aux typhons, aux intempéries et par manque d'entretien.

Elle fut interdite d'accès jusqu'en 2009 lorsqu'elle fut rachetée par la ville de Nagasaki qui aménagea une zone sécurisée et l'ouvrit au public en tant que visite guidée.

C'est ce que nous avons fait...

 

Rendez vous sur le port de Nagasaki pour prendre une vedette rapide.

 

IMG_0933.JPG

 

On nous commentera l'histoire des chantiers navals, de cette grue géante centenaire et du mythique dock N°3 qui fonctionne toujours, identique depuis sa création.

 

IMG_0941.JPGIMG_0943.JPG

Des bâtiments de guerre sont toujours construits dans ces lieux.

 

IMG_0942.JPGIMG_0945.JPG

Du côté "babord" (gauche), cela ne respire pas vraiment le modernisme...

 

IMG_0951.JPG

 

Le passage sous ce pont marque le début de la haute mer.

 

P1040388.JPG

 

La traversée dure environ 50 minutes. Nous avons payé 3400 yens pour faire cette excursion.

On arrive en vue de l'île et notre vedette nous permet de faire quelques photos lointaines.

 

P1040412.JPG

 

Heureusement, le téléobjectif fait des miracles!

 

IMG_0973.JPGIMG_0977.JPGIMG_0978.JPG

Il ne restera bientôt plus rien des bâtiments. Construits à la hâte en béton fabriqué à l'eau de mer, les ferrailles rouillent et ils se désagrègent rapidement.


IMG_1008.JPGIMG_1064.JPG

Le toit du collège a été partiellement emporté par le dernier cyclone de 2015...

 

IMG_1067.JPG

 

On va bientôt accoster au géant..

 

IMG_1257.JPGIMG_1072.JPG

La zone de visite est très restreinte et suit la côte en prenant bien soin de ne pas s'approcher des bâtiments délabrés.

 

haichizu.gif

La première partie correspond à la zone minière.

On va y trouver les ruines des systèmes d'extraction, de concassage  et de convoyage des roches.

 

IMG_1100.JPGIMG_1216.JPG

 L'autre partie de visite nous permet  de jeter un regard sur les immeubles d'habitations.

 

IMG_1210.JPGIMG_1185.JPGIMG_1134.JPG

Les aigles règnent en maîtres sur les ruines et surveillent tous les mouvements.

 

IMG_1124.JPGIMG_1181.JPG

 Derrière ces fenêtres délabrées, des gens vivaient encore il y a quelques dizaines d'années...

 

IMG_1129.JPGIMG_1144.JPG

Sous ces rochers se trouvait la piscine de l'île.

 

IMG_1203.JPG

 

 Il est temps de retourner à notre embarcation, le temps de faire quelques dernières photos...

 

IMG_1206.JPGIMG_1223.JPGIMG_1224.JPGIMG_1242.JPGIMG_1233.JPGIMG_1249.JPG

Adieu Gukanjima!
Avant sa disparition, l'île fantôme aura servi de décors à plusieurs films comme le 'James Bond 007 SKYFALL" et la dernière version de "L'ATTAQUE DES TITANS".

Qui sait si elle ne renaîtra pas un jour de ses cendres...

 

Pour en explorer les secrets, je vous propose le film réalisé par google lors de l'intégration de cette île dans google map: 

 


 



08/05/2016
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 355 autres membres