JAPON: LE SOLEIL ROUGE

JAPON: LE SOLEIL ROUGE

HIMEJI-JÔ. le merveilleux Héron Blanc.

Plus de 25 années se sont écoulées depuis ma première visite du château de Himeji.

Je voulais profiter de la récente restauration du "Héron Blanc" pour y retourner mais l'annonce de la foule présente tous les jours ont plusieurs fois repousé cette visite.

C'est donc cet été que j'y suis allé en prenant la précaution d'arriver bien avant l'heure d'ouverture des portes afin d'être dans les premiers à les franchir, bien avant les groupes de touristes.

 

DSC_2277.JPGDSC_2279.JPG

 

Le temps de finir de s'approcher et en attendant l'ouverture des portes (9 heures), je vais vous raconter brièvement son histoire...

Le château initial fut bâti lors de la période de Muromachi qui se situe entre 1333 et 1392.

Sadonori, le samouraï et chef du clan Akamatsu avait construit un temple à la base du mont Himeji avec comme projet de le transformer en château lorsque sa puissance lui en aurait donné les moyens financiers... mais il fut vaincu par le clan Yamana qui prit un temps sa province. Les vainqueurs n'eurent pas le temps de transformer la place car le clan Akamatsu reprit son bien à la faveur de la guerre d'Onin. Son chef, Masanori ajouta ensuite deux enceintes pour fortifier le temple.

C'est en 1580 que le seigneur de guerre Toyotomi Hideyoshi qui régnait sur la région de Osaka prit le contrôle du château. Sous ses ordres, une tour de trois étages sera construite à l'emplacement du donjon actuel.

En 1601, Toyotomi légue le château à son gendre Ikeda Terumasa et en 1609, un donjon de quatre étage est édifié. Des tourelles sont ajoutées en 1618.

Himeji traverse ensuite les époques sans encombre jusqu'à la restauration de l'Emperur Meiji qui ordonne d'en déloger les derniers Daimyo en 1868.

En 1871, le château de Himeji est vendu aux enchères pour la modique somme de 23 ¥ et 50 cents.... Il devait être démantelé mais l'idée fut abandonnée devant le coût élevé de l'opération.

Le château fut tout simplement abandonné!

Il fut utilisé par l'armée comme casernement du 10eme régiment d'infanterie en 1874 et la tour principale fut rénovée en 1910.

Bien que bombardé à la fin de la seconde guerre mondiale, il ne subit que des dégâts mineurs.

C'est donc un édifice authentique qui est miraculeusement arrivé jusqu'à nous, échappant aux guerres, incendies ou tremblements de terre.

C'est donc le plus grand château médiéval du Japon que je vais vous faire visiter après une restauration du donjon principal qui a duré cinq ans.

 

Les portes vont bientôt s'ouvrir, on a déjà préparé un billet de 1000 ¥ pour aller rapidement aux caisses automatiques situées en face de la porte...

 

DSC_2280.JPG

 

La stratégie est simple: prendre son billet dans les premiers et ensuite monter directement au château.

En effet, un rapide coup d'oeil au plan permet de voir qu'une fois la première porte franchie, on peut bénéficier d'une vue magnifique du château au dessus d'un plan d'eau... vue que tout le monde va tenter d'immortaliser dans de longues séances photos. 

 

img_himeji_castle_map.jpg

 

Mais quand on sait que l'on repassera par là en sortant, on se dit qu'il est préférable de faire ces photos à la fin!

J'en mets quand même une (faite plus tard) pour vous montrer pourquoi tout le monde s'arrête ici:

 

DSC_2291.JPG

 

Donc nous avons profité de notre connaissance de la place pour parvenir au donjon dans les premiers...

 

IMG_9738.JPGIMG_9742.JPGIMG_9747.JPG

Lors de notre progression, on emprunte un dédale de passages étroits, d'escaliers plus ou moins pentus, on bifurque plusieurs fois à angle droit. Toutes ces difficultés étaient destinées à faire perdre du temps aux assaillants et à les faire attaquer pratiquement un par un, ce qui donnait un avantage considérable aux défenseurs.

 

IMG_9749.JPGIMG_9750-001.JPG

Il faut se déchausser à l'entrée du donjon et emporter ses chaussures dans un sac plastique... d'où l'utilité d'avoir un sac à dos car les mains seront bien occupées à tenir l'appareil photo et à s'agripper aux rampes des escaliers abrupts...

 

IMG_9760.JPGIMG_9757.JPGIMG_9761.JPGIMG_9762-001.JPG

A l'intérieur aussi, on ne peut que rendre hommage à l'ingéniosité des bâtisseurs qui ont transformé chaque accès en autant de difficultés supplémentaires que devraient affronter d'éventuels assaillants.

IMG_9764.JPG
IMG_9763.JPG

 

Sur les murs, on remarque des râteliers sur lesquels étaient entreposés des armes. 

 

Certaines parties des étages inférieurs devaient être utilisées pour loger la garnison.

 

IMG_9766-001.JPGIMG_9767.JPG


L'architecture du bâtiment repose sur deux piliers qui furent taillés dans des cyprès japonais. Le plus important a un diamètre de  97 centimètres à la base.

 

himeji-jo-9093-600x900.jpg   

 On continue d'escalader nos escaliers...

 

IMG_9769.JPGIMG_9770.JPGIMG_9776.JPGIMG_9773.JPG

Encore un étage... on doit en être au quatrième et dernier étage du château!

IMG_9780.JPGIMG_9781.JPG

En fait, ce quatrième étage est un leurre car il dissimule un cinquième étage, de mêmes dimensions et invisible de l'extérieur du bâtiment. Imaginez la réaction des assaillants qui seraient arrivés ici et s'apercevraient qu'ils doivent encore batailler pour aller plus haut...

 

IMG_9782.JPGIMG_9784.JPG

Nous y sommes enfin!

Si vous avez bien regardé toutes les photos, vous aurez certainement remarqué qu'il n'y a personne dessus!

C'est un reportage VIP!

On a eu le temps de bien regarder la vue qui s'offrait à nos yeux avant d'être envahis par d'autres assaillants qui nous ont contraint à rebrousser chemin...

 

IMG_9786.JPGIMG_9787.JPG

En descendant, on a découvert quelques cachettes qui augmentaient encore l'efficacité des défenseurs...

IMG_9804.JPGIMG_9803.JPG

Et à nouveau des râteliers d'armes...

 

IMG_9801.JPGIMG_9805.JPG

La visite se termine par un petit musée rapidement traversé, je me suis surtout intéressé aux détails d'architecture.

 

IMG_9808.JPGIMG_9818.JPGIMG_9819-001.JPG

C'est enfin rechaussées que nous avons quitté le donjon pour  l'esplanade.
La voie était différente et nous avons également apprécié le fait de pouvoir prendre des photos en mode "V.I.P."...

 

IMG_9825.JPGIMG_9828.JPGIMG_9845.JPG
IMG_9832.JPGDSC_2282.JPG

Il ne nous reste qu'à redescendre jusqu'à l'entrée, la bataille fut rude mais la victoire n'en est que plus belle!

 

IMG_9851.JPGIMG_9857.JPGDSC_2291.JPGDSC_2287.JPG

Il faudra que je revienne au printemps, j'imagine déjà les cerisiers en fleurs...

 

IMG_9724.JPG

 

A bientôt!



09/09/2017
24 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 402 autres membres