JAPON: LE SOLEIL ROUGE

JAPON: LE SOLEIL ROUGE

IWAKUNI: Le Pont des Samuraï!

Nous sommes à Miyajimaguchi près de Hiroshima, le port d'embarquement pour l'île de Miyajima.

Arrivés à l'aube, nous avons passé la matinée à visiter le sanctuaire Itsukushima avant de monter au mont Misen pour une grande balade. La foule présente sur le site à notre descente nous a rapidement incités à repartir. On avait vu le meilleur côté de l'île, pratiquement désertée de touristes, inutile d'en garder un mauvais souvenir.
Après notre traversée en provenance de Miyajima, on est passés par la "boulangerie" locale... 
Pas pour y acheter une baguette, mais une forme particulière de Mangû... 
Vous ne savez pas ce qu'est un "mangû"? 
C'est une pâtisserie japonaise (bien sur...), sorte de dérivé d'un mochi dans lequel le pâtissier a fourré une pâte de haricots rouges. 
Si vous ne savez pas ce qu'est un "mochi"... je ne peux rien pour vous.Clin d'oeil 
Ici, à Miyajima, on peut déguster une forme particulière qui s'appelle "Momiji Mangû". 
Les "momiji" étant les feuilles d'érable rouges de l'automne, on fait vite le rapprochement quand on les voit: 


Quand on les mange, on note un goût assez particulier... qui serait celui des feuilles d'érable en automne... 
Comme je n'ai jamais brouté d'érable au Japon quelque soit la saison, je les crois sur parole. 


Comme on a encore quelques heures avant la fin de la journée, on prend la direction opposée à Hiroshima... direction Iwakuni. 
Cette destination n'est pas très touristique... mais comporte deux points intéressants: un pont et un château. 
Voici les deux ensemble: 


Kintai-kyo, le pont a une histoire... pour trouver le château, il faut chercher au sommet de la colline... 
Le pont est exclusivement piétonnier. Initialement et ce pendant deux siècles, il était uniquement réservé aux seigneurs féodaux qui descendaient de leur château pour traverser la rivière Nishiki et rejoindre la ville construite sur l'autre rive... et pour en revenir, bien sur. 
Il s'est "démocratisé" par la suite. 
C'est un pont à 5 arches de bois qui a été reconstruit quatre fois suite à des crues de la rivière. La dernière à l'avoir emporté date de 1950. Depuis, des barrages ont été construits en amont pour le protéger et sa dernière réparation suite à une crue date de 2005. 
Pour la petite histoire, la traversée est payante, il en coûte 300 yens pour faire l'aller-retour. 

IMG_0740.JPG


Pour accéder au château, de nos jours on prend le téléphérique, on gagne du temps... et beaucoup de forces! 


Le château a eu droit à moins d'égards que le pont qui fut chaque fois reconstruit à l'identique avec des améliorations de sa structure en bois et des ses piliers en pierre. 
Le château que l'on voit aujourd'hui est une dernière reconstruction entièrement en béton. 


Le principal intérêt de sa visite est la vue qui s'étend du sommet de son donjon: 


Au pied de la colline, juste avant de franchir le pont pour rentrer sur Iwakuni, une maison de samouraï... sans samouraï! Ainsi que quelques cerisiers en fleurs dans le parc "Kikkou": 

IMG_0728.JPG

 

IMG_0708.JPG

Après un dernier regard sur le pont et le château, il ne nous restait qu'à rentrer sur Hiroshima, fourbus par ces trois visites dans la même journée. 

 

IMG_0696.JPG
IMG_0748.JPG


Avec nous, tout se termine par un repas... c'est bien connu! 
Au menu... des huîtres, bien sur, on est toujours à Hiroshima! 


Je vous l'avais déjà dit: j'adore les huîtres, cuisinées ici sous diverses formes. 
On prolongera la soirée avec un "Yamazaki highball" de chez Suntory... 


Je vous reparlerai de ce breuvage un peu plus tard, quand on arrivera du côté de Kyoto...



28/04/2015
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 392 autres membres