JAPON: LE SOLEIL ROUGE

JAPON: LE SOLEIL ROUGE

KIBUNE: Balade au Nord de Kyoto

Si on est (un peu) adepte de la randonnée, je vous en propose une qui est accessible à tous ceux qui peuvent marcher pendant deux heures dans la forêt. Il n'y a pas de difficulté majeure, juste une très longue montée... et une aussi longue descente. Entre les deux, un faux plat de quelques centaines de mètres...

Direction Kibune!

Il faut aller jusqu'à Demachiyanagi , la gare terminus de la ligne Keihan puis prendre la ligne privée Eizan.

 

 IMG_1526.JPG

 

Arrivé à la station Kibuneguchi, on prend le bus qui nous amène à l'entrée du village. 

map_b.jpg

 

Si on en croit la légende locale, le village de Kibune aurait été fondé par une déesse arrivée là dans un bateau jaune... d'où son nom.

Il est réputé pour le prix exorbitant de ses ryokans ainsi que pour celui des restaurants installés sur la rivière Kibunegawa...

 

IMG_1418.JPGIMG_1420.JPGIMG_1427.JPGIMG_1424.JPGIMG_1423.JPG

Mais heureusement ce n'est pas uniquement pour cette raison qu'on y va.

Kibune Jinja est un sanctuaire shinto très fréquenté durant la semaine de Obon, la fête de la commémoration des disparus...

On y accède par une longue volée d'escaliers en pierres après avoir franchi un torii majestueux..

 

IMG_1385-001.JPGIMG_1388-001.JPG
IMG_1389.JPG
Tiens, tout le monde monte à gauche...

 

IMG_1391.JPGIMG_1392.JPG

 

En haut des marches, une esplanade sur laquelle se trouve le bâtiment principal du sanctuaire.

GOPR3115.JPGIMG_1394.JPGIMG_1393-001.JPGIMG_1393.JPG

IMG_1396.JPG

 

 

On se met dans la queue accédant à la partie supérieure du site, là où les fidèles feront leur brève prière...

IMG_1414.JPGIMG_1407.JPGIMG_1402.JPG
GOPR3114.JPG

Après la prière, Machiko a acheté un Omikuji, imprimé de "bonne fortune" sur lequel rien n'était écrit...

Heureusement, la source "magique" allait permettre de révéler les secrets...

 


IMG_1408.JPGIMG_1409.JPG

 

On redescend les escaliers... côté gauche! et on va chercher l'entrée du chemin de randonnée en direction de Kurama...

GOPR3118.JPGIMG_1425.JPG

Et c'est parti pour une heure de montée... des escaliers interminables dans une forêt majestueuse.

IMG_1428.JPGIMG_1431.JPG

Le premier temple que nous avons trouvé dans ces bois est Okunoin Maouden, le lieu où selon la légende , Mao, une des figures majeures de l'Hindouisme serait descendu sur terre il y a quelques 6,5 millions d'années.

IMG_1435.JPGIMG_1438.JPG


A partir de cet endroit, il est dit que la montagne a interdit aux racines des arbres de la pénétrer... depuis, elles courent sur le sol, à la recherche d'une possibilité de contourner l'interdiction...

IMG_1448.JPGGOPR3122.JPGGOPR3123.JPGIMG_1465.JPG


Nous passerons respectueusement devant quelques petits autels que nous n'avons pas identifiés... Endroits assez étonnants, perdus au milieu de nulle part, mais en excellent état.

GOPR3130.JPGIMG_1453.JPG

Cette montagne est une terre de légendes...

Il est écrit qu'un samouraï nommé Minamoto no Yoshitsune aurait été initié aux arts de la guerre dans cette région par Sojobu, le roi des Tengu, monstre mythique à la force et l'habileté sans égale. 

Un temple lui est consacré, au milieu de la forêt qui l'a vu grandir:

 

GOPR3125.JPGGOPR3126-001.JPGIMG_1449.JPGGOPR3127.JPG

Mais la suite de son histoire est moins glorieuse... Après avoir été vaincu lors de la bataille de Koromo gawa, il aurait refusé de se soumettre au traditionnel "suppuku" et se serait enfui en Mongolie... La légende se réveille encore en l'identifiant comme le célèbre Gengis Khan...

Bien sur, rien ne personne ne pourra jamais authentifier ces légendes (ni les infirmer non plus...).

Au point culminant de notre périple, un sentier de racines nous mène au temple Sekurabe Ishi, un lieu dans lequel on trouve un des plus anciens arbres du monde Osugi Gongen, datant de l'époque ou Mao serait descendu sur terre... 

La légende dit aussi que Kikone-michi, l'ensemble des racines courant sur le sol en seraient le prolongement...

On peut voir qu'il n'en subsiste aujourd'hui qu'un tronc pétrifié... mais peut-être depuis plusieurs milliers d'années?

IMG_1456.JPGIMG_1460.JPGIMG_1462.JPGIMG_1457.JPG

J'aime beaucoup les légendes... elles n'engagent que ceux qui y croient en donnant un sens à ce qui nous paraît extraordinaire.

 

La descente vers Kurama est surtout composée d'escaliers plus récents que ceux de la montée du côté de Kubune. 

IMG_1467.JPGIMG_1472.JPGGOPR3136.JPGGOPR3140.JPG

Nous arrivons au Kondo du sanctuaire Kurama-dera. A noter: sur la gauche du sentier, un escalier qui monte vers une cloche qui surplombe le bâtiment. Si vous voulez en faire retentir le son, c'est possible. Il suffit d'y monter et d'actionner le mécanisme.

IMG_1474.JPGIMG_1476.JPG

Je me suis un peu "lâché" sur le marteau et le son produit avec puissance s'est propagé dans toute la vallée avec de nombreux échos... me laissant un peu "sonné".  Il résonne encore dans mon crane!

 

IMG_1481.JPGIMG_1479.JPG
IMG_1483.JPGIMG_1487.JPGIMG_1489.JPGIMG_1491.JPG

D'interminables escaliers puis une allée bordée de belles lanternes nous amènent jusqu'à la pagode Taho-tô, juste au dessus de a gare de départ du téléphérique. 

IMG_1493.JPGIMG_1495.JPGIMG_1500.JPGIMG_1509.JPGIMG_1510.JPGIMG_1513.JPG

 

Quelques centaines de mètres plus bas, on atteint enfin la porte Nio-mon.

IMG_1520.JPGIMG_1519.JPGIMG_1515.JPGIMG_1517.JPG

Comme ces inquiétants animaux ne nous ont pas empêchés de passer, il ne nous reste qu'à déambuler dans le village de Kurama en direction de la gare. A noter qu'un peu dans le nord se trouvent des onsens très réputés... 

 

IMG_1522.JPG

 

Près de la gare, Tengu nous attend... C'est la représentation du kami des montagnes. rappelez-vous: le formateur du samouraï Yamabushi. C'est un personnage étrange à la tête rouge et avec un phallus à la place du nez! Il est associé à Saruta-hiko, kami très puissant et protecteur de tous les gardiens et kamis terrestres.

IMG_1524.JPGGOPR3155.JPG

Notre balade est terminée.

Elle a quand même duré près de trois heures et nous a demandé beaucoup d'efforts dans les montées d'escaliers interminables.

Si vous entreprenez cette expédition en été, ne partez pas sans eau, il n'y en a pas entre les deux villages.

 



22/11/2014
4 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 402 autres membres