JAPON: LE SOLEIL ROUGE

JAPON: LE SOLEIL ROUGE

MIYAJIMA: Le Mont Misen

Pour monter au sommet du mon Misen, il y a plusieurs voies pour les courageux piétons sportifs... ou une succession de deux téléphériques... pour les plus paresseux. 
Pour en redescendre aussi, c'est logique.

 

3454_01.gif


On a décidé de couper la poire en deux: montée paresse en téléphérique et descente courage à pieds. 

Comme on était les premiers à poser le pied sur l'île, on était également parmi les premiers à atteindre le départ du téléphérique. Sourire Inutile d'y aller trop tôt, les installations démarrent à 9h00.

En quittant le sanctuaire Itsukushima, on remonte le long du ruisseau... et on prend la rue à droite.


IMG_0442-001.JPG
IMG_0461.JPG

 

 On peut y voir (si on connait, bien sur) une antique boite aux lettres de la poste. Cela devient de plus en plus rare!

 

IMG_0462.JPG

 

On arrive ensuite sur une esplanade plantée de cerisiers. Ne croyez pas le panneau placé sur la buvette qui assure que les tickets pour le funiculaire sont uniquement en vente ici, c'est de l'arnaque.

 

IMG_0466.JPG


Le chemin n'est pas très long, serpentant au milieu des érables ou se cachent de petits temples et sanctuaires... qui doivent être magnifiques en automne. D'ailleurs, le parc s'appelle "momijidani". 

IMG_0467.JPG


Le premier téléphérique s'élève au dessus d'une inextricable forêt avec une superbe vue sur la mer et Hiroshima: 

IMG_0472.JPG
 
Pendant que le téléphérique progresse sur la pente, j'ai le temps de vous dire que cette "montagne " est le plus haut sommet de l'île de Itsukushima avec une altitude de 500 mètres. Elle est couverte de forêts qu'il est interdit ce couper suivant la pratique bouddhiste. C'est le moine Kobô Daishi, fondateur la secte Shingon et créateur du site de Koyasan dans le Kansai qui a  donné ses lettres de noblesse au Mont Misen en venant s'entraîner à l'ascèse sur ces pentes.
 
On arrive à destination...

 

... et non, on n'y est pas encore.


Le deuxième permet d'arriver au sommet du mont Misen... 

 

Cette fois, on y est! 

Sur la gauche, on atteint rapidement Shishi-wa, qui offre un magnifique point de vue sur la mer et les îles environnantes.

 

shishiiwa-big-001.jpg

 

Il faudra ensuite descendre un chemin rocailleux avant d'attaquer la dernière montée vers la partie ancestrale du site, en passant entre de petits temples et des chaos rocheux...

Cette forêt, musée botanique naturel, est désignée comme un monument naturel depuis 1929 et le site a été placé au rang de patrimoine culturel mondial en 1996.

IMG_0481.JPG


Oui, on dirait que cela parait simple sur ce "plan", mais les distances et les proportions sont loin d'être respectées. C'est une balade d'une bonne demie heure pour atteindre le sommet. D'avantage si on prend son temps pour tout regarder... et c'est ce que nous allons faire.

On atteint d'abord le temple Kiezu-no-hi, fondé par Kobô daishi. Il y aurait allumé une flamme il y a 1200 ans et elle ne s'est jamais éteinte depuis. L'Eau Bénite bouillie sur ce feu aurait la propriété de guérir tous les maux...

 


Ce feu sacré a été utilisée pour allumer la Flamme de la Paix dans le parc de Hiroshima.
 
Juste en face, "Misen Hondo" est le lieu dans lequel Kobô Daishi a effectué son jeune de 100 jours à son retour de Chine.

IMG_0490.JPG
IMG_0486.JPG267-002.jpg
 
Les environs du temple sont habités par de petits "Jizô"...
 
IMG_0491.JPG
IMG_0484.JPG

Je précise que les bracelets d'enfants étaient posés sur la tête des statues, je n'ai pas fait de mise en scène particulière.
 
On continue notre progression en passant devant le "sankido", le seul endroit au Japon dans lequel des démons sont vénérés. Les gens se prosternent ici pour bénéficier de la joie dans le foyer et la prospérité dans les affaires. 
Il renferme trois ogres apportant fortune, exorcisme et sagesse...
 
IMG_0492.JPGSankido_Hall_-_DSC02063-001.JPG

Les daims sont moins voleurs ici sur la montagne que dans le village...
 

IMG_0493.JPG

 

Nous poursuivons notre progression dans d'interminables escaliers. Les moindres petites pierres ont été superposées, formant de petits édifices religieux qui ne résistent pas longtemps aux intempéries mais seront aussitôt recréés. 


IMG_0494.JPGIMG_0495.JPG

 

 Les deux édifices suivants, Kannondo et Monjundo sont respectivement vénérées pour un accouchement sans risque et le succès dans les études. J'ai eu une pensée pour ma fille en passant devant le deuxième... pas le premier!

 

IMG_0496.JPG
IMG_0498.JPG

 

Fudo-Iwa est un amoncellement d'énormes rochers... J'ai peut-être trouvé la statue de Fudo Myo-o, terrible gardien du mont. 

 

IMG_0501.JPG262-001.jpg
IMG_0505.JPG
IMG_0506.JPG


On arrive enfin au sommet... A nos pieds s'étale un spectacle magnifique: mélange de minéral, de végétal, comme harmonieusement disposés dans les airs, l'ensemble baignant dans une eau limpide... 

 

C'est sur le plus grand des rochers, "Iwakura-ishi" que Dieu s'assoit pour assurer la garde de l'île...

 

IMG_0515.JPGIMG_0514.JPG


Nous avons passé de longues minutes à admirer le paysage, il était difficile de s'arracher à la splendeur du spectacle naturel... 

C'est donc un peu pressés par le temps que nous allons entamer la descente en passant par d'autres temples plus ou moins perdus, certains semblant vouloir se dissimuler dans la végétation. 

Une curiosité géologique: "Kamman-iwa" ce point d'eau salée dont le niveau varierait en fonction de la marée... Je n'ai pas attendu pour vérifier!

 

IMG_4110-001.JPG

 

Un peu plus bas, on passe presque sous un énorme rocher en forme de navire... "Funa-iwa.

 

IMG_0528-001.JPG
IMG_0529.JPG

 

Dainichi-dô: C'est dans ce temple, protecteur de Itsukushima que tous les prètres de l'île se réunissent chaque 7 janvier pour prier pour la prospérité de la nation. Ce rite perdure depuis l'ère Meiji. 

 

IMG_0530.JPG
IMG_0531.JPG
IMG_0533.JPG

 

Un petit "Mizu kake Jizô". Il est dit que ceux qui versent de l'eau sur a tête des deux jizô pour le salut de l'âme des enfants verront leurs voeux réalisés dans l'avenir...  

 

IMG_0536.JPG

 

J'attends...

 

Ce torii, à demi dissimulé dans la végétation marque l'entrée du sanctuaire "Miyama jinja"

 

IMG_0541.JPG
IMG_0544.JPG

 

On passe sous la porte "Niomon" qui marque l'endroit qu'il était interdit de franchir après 14 heures à l'époque de Edo sous peine de se voir emporté par les "Tengu" au long nez...

 

IMG_0546.JPG
IMG_0547.JPGIMG_0587.JPG

 

La descente va durer plus d'une heure... une succession de chemins dallés de pierre disjointes et d'escaliers interminables, une terrible épreuve pour les genoux... 

 

IMG_0549.JPG
 
Cette partie du parcours est appelée "chemin des prostituées"... je n'y ai vu personne.
 
La voie "historique" a été emportée il y a une dizaine d'années par un typhon d'une rare violence. La montagne garde encore les traces de ses ravages. 
 
IMG_0550.JPG
IMG_0551.JPG

 

En dessous de la cascade, bien modeste lors de notre passage, un petit temple a été bâti pour calmer la colère du dieu des typhons.

 

IMG_0556.JPG
IMG_0559.JPG
IMG_0561.JPG

 

On n'a pas croisé beaucoup de monde qui montait par ce chemin... La paresse semble l'avoir emporté sur le côté sportif. Tire la langue 

Nous voici pratiquement en bas, ce torii marque le début de la voie: 

 


Bon courage à ceux qui l'empruntent! 

Nous sommes arrivés au très grand temple Daisho-in, savoureux mélange de sacré et d'humour avec ses centaines de statues expressives. 

On entre par la porte Niomon, bien gardée par deux Nio impressionnants.

 

IMG_0569.JPG
IMG_0570.JPG
 
Quelques images des 500 Rakan, statues ayant chacune une expression du visage unique.
 
Je les aurais bien toutes photographiées...


IMG_0576-001.JPG
 
Tout le monde peut faire tinter cette cloche jadis utilisée pour marquer l'heure.
 
IMG_0578-001.JPG
 
Un moine tanuki... qui l'eut cru?
 
Celui-ci a mal tourné!
 
IMG_0580.JPG
 
Autour du 'Fudo", des milliers de figurines offertes au temple par les fidèles:
 
IMG_0613.JPG
IMG_0614.JPG
IMG_0615.JPG
IMG_0616.JPG
 
 "Maniden", la salle des prières principale:
 
IMG_0623.JPG
IMG_0624.JPG
IMG_0629.JPG
IMG_0628.JPG

 

Je sais très bien que l'on ne photographie pas l'intérieur des temples et des sanctuaires, mais ici, tout le monde semble l'ignorer... j'en ai fait de même.

Voici l'intérieur de la grotte"Henjokutsu" dans laquelle sont rassemblées les cendres des principales icônes bouddhistes du Japon: les fondateurs des temples du Shikoku qui constituent le pèlerinage des "88 temples".

 

 

"Hakkaku manpuku": Ce pavillon contient les sept divinités de la bonne fortune... je ne pouvais pas passer à côté!

 

IMG_0590.JPG

 

Tiens, revoici notre Tengu!!

 

IMG_0589.JPG

 

Les moines du zodiaque...

 

IMG_0599.JPGIMG_0600.JPG

 

Celui ci, c'était le mien...

Vous voulez voir les autres?, regardez, vous y trouverez votre bonheur!

 

 

D'autres photos du site:

 

IMG_0586.JPGIMG_0620.JPGIMG_0621.JPG

 

On va terminer tranquillement la descente en passant devant la pagode Tahôtô. 

Tiens, hanami a déjà commencé! 

IMG_0640.JPG
IMG_0645.JPG
IMG_0648.JPG
IMG_0649.JPG

On était à quelques jours de la pleine floraison des cerisiers... mais on en a bien profité.

 

A bientôt!



25/04/2015
15 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 389 autres membres