JAPON: LE SOLEIL ROUGE

JAPON: LE SOLEIL ROUGE

MÔTSÛ-JI. la légende du cerf blanc.

    Nous sommes en l'an 850 et par un soir de brouillard épais,"ENNIN", le troisième Grand Prêtre de la secte "Tendai" dite secte de la Terre pure, en visite dans la région fut contraint de s'arrêter dans une région sauvage aujourd'hui proche de Hiraizumi.

    En regardant à ses pieds pour trouver un endroit pour dormir, il vit des crins blancs sur le sol... Intrigué, il suivit la trace de ces filaments immaculés jusqu'à trouver son propriétaire, un magnifique cerf blanc.

     Comme il s'approchait, le cerf disparut et l'abbé vit à sa place un vieillard aux longs cheveux blancs qui lui dit:

"Ceci est un lieu sacré. Si vous y construisez un temple, la loi bouddhique se répandra dans la population..."

    En ce vieil homme, Ennin avait reconnu"YAKUSHI", la réincarnation du bouddha de la guérison et a suivi ses conseils en construisant "KASHO-JI" le premier bâtiment du temple.

     Ainsi est née la légende de la naissance du temple "Môtsû-ji".

 

rinchi.jpgIMG_5405.JPG
  

     Sous l'influence du clan "FUJIWARA" qui dominait toute la région, Môtsu-ji prit une importance considérable avec l'édification de plus de 40 bâtiments majeurs construits près d'un lac et 500 édifices dans lesquels vivaient les moines.

    A la chute du clan, le temple fut incendié au 13 ème siècle et ne fut jamais reconstruit entièrement.

 

IMG_5395.JPG

 

    Il ne subsiste rien des bâtiments d'origine, mais leurs emplacement sont encore visibles autour du lac "Oizumi-ga ika" qui est la représentation parfaite du monde selon "Jodo teien",  la Terre Pure.

 

IMG_5474.JPG

 

On commence la visite....

Après avoir franchi la désormais modeste porte, on se dirige vers le Hondo, principal bâtiment du site...

 

IMG_5397.JPGIMG_5401.JPGIMG_5407.JPGIMG_5408.JPG

 

 

On peut y voir une statue de Yakushi, le boudddha de la guérison qui inspira la fondation du temple. 

 

IMG_5412.JPG

"Tsukiyama" l'enrochement artificiel de cette partie du lac représente les côtes escarpées du Tohoku...

 

IMG_5417.JPG

 

Près du lac, on peut voir une superbe plantation de lotus et d'iris... qui sont un don du Meiji-Jingu de Tokyo.

 

IMG_5434.JPGIMG_5428.JPGIMG_5423.JPGIMG_5430.JPG

le pavillon Kaizando qui commémore le troisième Seigneur Furusawa.

 

IMG_5444.JPGIMG_5445.JPG

On continue le tour du lac...

 IMG_5439.JPG

 

 On voit bien les fondations du temple original, le Kasho-ji. Si on en croit les dimensions imposantes des pierres et la surface au sol, ce devait être un des temples les plus imposants du Japon.

 

IMG_5447.JPG

 

"Yarimizu", un des cours d'eau alimentant le lac.

Bien qu'artificiel, il parait avoir plusieurs formes naturelles durant les quelques dizaines de mètres de son cours, entre un torrent dévalant de la montagne, le lent écoulement de la plaine et une embouchure contrariée par de nombreux rochers placés pour le faire changer de direction.

 

IMG_5450.JPGIMG_5455.JPG
IMG_5458.JPG


"Jogyodo". Ce bâtiment reconstruit en 1732 contient "Matarajin', une divinité des récoltes. Bien caché à l'arrière de la salle, il est montré uniquement tous les 33 ans.

 

IMG_5459.JPGIMG_5467.JPGIMG_5468.JPGIMG_5461.JPG

"Suhma" les plages du sud de l'étang prolongent cette promenade entre présent et passé...


IMG_5473.JPGIMG_5413.JPG
IMG_5477.JPG

 

L'entrée du temple coûte 500 yens.
Il est ouvert tous les jours de 8h30 à 17h00 (16h30 en hiver).

 

Capture01.jpg

 

A bientôt!



07/05/2017
13 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 398 autres membres