JAPON: LE SOLEIL ROUGE

JAPON: LE SOLEIL ROUGE

Myojo-ji

Après avoir trouvé l'âme soeur au sanctuaire Keta Taisha, envolons nous vers la béatitude du temple Miyojo-ji...

 

P1010853.JPGIMG_0041.JPG

Il est vrai que nous avons dérangé cette grue cendrée entre les deux sites!

 

Le temple de verdure Myojo-ji offre la tranquillité d'un autre monde Que l'on s'attend à trouver dans tous les temples japonais, mais on en bénéficie rarement à cause de la foule des touristes ... dont on fait partie.

Ici, personne pour troubler la quiétude des lieux. Les seuls être vivants vus durant ma visite furent la dame au guichet de l'entrée et une autre qui faisait du ménage dans les bâtiments... et ce fut tout en une heure.

 

IMG_0052.JPG

 

J'ai rapidement délaissé la partie basse, d'une classique modernité pour me diriger vers des escaliers qui doivent dater de l'origine des lieux... après être passé par la jolie fontaine des ablutions, il est incontournable de respecter les traditions.

 

IMG_0050.JPGIMG_0057.JPG

J'aime beaucoup photographier les "Niô", gardiens des temples. Une force d'une puissance surnaturelle semble se dégager de leurs statues de bois...

 

IMG_0062.JPGIMG_0063.JPG

Afin de ne pas attirer leurs foudres célestes, je m'incline respectueusement pour franchir la porte afin d'être encore en vie pour pouvoir contempler la suite de ce complexe...

 

IMG_0064-001.JPG

 

La plupart des bâtiments date des années 1600. Leur architecture, en particulier celle de la pagode en amende, est exceptionnelle!

 

IMG_0066.JPG

 

Au pied de cet escalier, la statue de Nichizo, fondateur du site en 1294.

 

IMG_0069.JPG

 

D'autres volées d'escaliers mènent à des sépultures...

 

IMG_0070.JPGIMG_0073-001.JPG

Nous sommes au niveau de la pagode, point le plus élevé de Miyojo-ji.

 

IMG_0074.JPGIMG_0072.JPG
IMG_0075.JPGIMG_0077.JPGIMG_0079.JPG

Redescendons vers la large esplanade sur laquelle se situe le Hondo, le coeur spirituel de tout temple bouddhiste.

 

IMG_0078.JPGIMG_0080.JPG

Laissons à droit le pavillon de la cloche et la porte principale et tournons nous vers le Hondo...

 

IMG_0068.JPGIMG_0086.JPGIMG_0096.JPGIMG_0088.JPGIMG_0092.JPG

 

Ma vision périphérique sur le jardin est stoppée par la tache automnale d'un érable... Je n'ai pas pu résister.


IMG_0090.JPGIMG_0093.JPG

 

 

 

 

 

Pour moi, c'est également difficile de résister à l'appel d'un escalier...

 

 

IMG_0081.JPGIMG_0082.JPGIMG_0084.JPG

Une petite porte s'ouvre sur un jardin qui a certainement eu son heure de gloire...

IMG_0097.JPGIMG_0099.JPG

Mais on est loin des fastes d'antan...


Ce site, aux visages variés, présentant tour à tour un décor baroque, des traces de cobalt et de peinture rouge, d'anciennes (et gargantuesques) statues de gardiens et des minutes célestes flottant au-dessus des linteaux révèle indéniablement une influence intrigante de l'Asie continentale.

Un dernier regard à la pagode referme le cercle de notre visite.

 

IMG_0067.JPG

 

L'attrait indéniable de ce lieu est son authenticité. Ici, rien n'a changé depuis plus de quatre siècles! Ni les d'incendies, les guerres et aucun séisme n'ont altéré le lieu qui m'a offert offre un voyage hors du temps, sans aucun touriste... sauf moi! 



12/09/2015
12 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 350 autres membres