JAPON: LE SOLEIL ROUGE

JAPON: LE SOLEIL ROUGE

Troisième partie: de Yamanashi à Matsumoto

Après le séjour à Tokyo et les débauches d'énergie consenties pour grimper Fujisan et parcourir Nokojiriyama, on s'éccorde quelques jours à la montagne.

Objectif: oenologie, gastronomie, ryokan et onsen.

 

8/08: Vers Matsumoto.

Balade dans les premiers contreforts des alpes japonaises... avec encore des points de vue sur le mont Fuji! en attendant de prendre l'avion à Matsumoto.

IMG_0602.JPG IMG_0563.JPG

IMG_0652.JPG

 

Arrivée en soirée à Osaka. On s'installe à Umeda. J'ai une belle vue de mon balcon!

IMG_0715.JPGIMG_0714.JPG

Demain, on visite...

 

7/08: Yamanashi

On quitte à regrets notre ryokan après un solide petit déjeuner japonais et on se dirige vers une des plus grandes propriétés viticoles de la région.

C'est à 600 mètres d'altitude que la société Suntory a mis en oeuvre tous les moyens pour produire du vin de qualité: choix d'un terroir adaprté, importation de cépages français et américains, plantation et méthodes de vinification inspirées de ce qui se fait de mieux au monde.

Il faut bien reconnaitre que le résultat est plutôt réussi, surtout en blanc.

Leur production de 2012 a obtenu un prix spécial dans un concours... français!

IMG_0459.JPG
IMG_0440.JPG
IMG_0455.JPG

IMG_0411.JPG
 

Je l'ai dégusté, il n'est pas mal du tout, à mi chemin entre la puissance olfactive d'un "Montrachet" et la saveurs gustatives d'un "Condrieu"... mais à 10 000 yens la bouteille (environ 80€) je trouve la performance un peu exagérée.

Quand au rouge 2009 qui nous a été présenté comme le fleuron de la production japonaise, je pense qu'il a beaucoup d'avenir dans la production de vinaigre... Je ne lui ai rien trouvé d'intéressant: pas d'odeurs, pas de goût.

Mis en appétit par cet "apéritif", nous avons calé notre estomac avec du soba au sarrasin, spécialité locale dans un sympathique restaurant.

IMG_0483.JPGIMG_0479.JPG

Ensuite, direction "la haute montagne"...

Pour être plus modeste, on a pris la benne d'un téléphérique "ambiance tyrolienne" pour aller à 2200 mètres prendre le frais.

IMG_0492.JPGIMG_0522.JPG
IMG_0518.JPG

Nous avons suivi un parcours aménagé duquel des sentiers invitent les courageux randonneurs à des balades qui doivent être de toute beauté.

Mais nous ne faisons par partie de ces voyageurs et nous sommes tranquillement redescendus par la benne avant d'aller à la recherche de notre hébergement proche d'un petit lac. Un complexe hôtelier de station de sport d'hiver sans aucun intérêt architectural.

Heureusement, nous y avons bien mangé et dormi comme des bébés après une petite dégustation... de saké!

IMG_0548.JPGIMG_0553.JPGIMG_0550.JPG

 

Bonne nuit!

 

6/08: Yamanashi.

Quand on descend sur le quai de la gare de Katunumabûdokyo, on arrive sur une autre planète. Des vignes, des collines verdoyantes et un calme qui contrastent complètement avec l'effervescence de la capitale.

IMG_0001.JPG

 

On va commencer la journée dégustation par un vigneron local, connaissant bien la France et parlant un peu notre langue.

IMG_0008.JPGGOPR2642.JPGIMG_0037.JPG

Autant le dire tout de suite, le Japon ne sera jamais un grand producteur de vin à l'échelle mondiale. Seuls certains blanc de cépage local Koshu offrent de belles perspectives, surtout olfactives car leurs goûts sont parfois surprenants.

IMG_0105.JPGGOPR2682.JPG

Repas traditionnel pris dans une auberge locale. A noter que cette vigne pousse en palissage .

Nuit dans un ryokan... le paradis!

IMG_0206.JPGIMG_0187.JPG

Pêche au cormoran, feu d'artifice... belle soirée.

IMG_0263.JPG
IMG_0380.JPG

A demain...



10/08/2014
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 363 autres membres