JAPON: LE SOLEIL ROUGE

JAPON: LE SOLEIL ROUGE

YAMAZAKI: Le meilleur whisky du monde!

Aujourd'hui, il pleut... Que faire si on est à Kyoto (ou Osaka)?
Pas un de ces petits crachins bretons que mes origines maîtrisent plutôt bien, mais la bonne grosse pluie bien dense qui laisse penser que quelqu'un a oublié de fermer une vanne dans le ciel... 
Comment passer le temps en attendant une éclaircie qui n'arrivera pas si on en croit la très sérieuse Agence Météorologique Nationale Japonaise... 
Il va bien falloir compenser le manque de soleil par une autre énergie... donc on va aller faire une visite "spéciale". 

On va prendre un train JR local de la ligne Osaka- Kyoto pour une visite d'usine "touristico-industrielle"... autrement arrosée, à Yamazaki.  

C'est ici, dans cette petite ville à la frontière entre Osaka et Kyoto que... 
Mais si, il y avait jadis une frontière entre ces deux villes. Elle est même matérialisée ici, sur le quai de la gare: 


Donc, je disais que cette ville a la particularité d'être bâtie en bordure de montagnes humides qui s'élèvent dans un brouillard quasi permanent, Donc aucune forme d'agriculture n'a pu se développer dans ces immenses forêts de bambous inextricables. 
Cela a l'avantage de fournir une eau d'une qualité exceptionnelle qui est primordiale à la fabrication du... 
Whisky! 
Et oui, il n'y a pas que le Saké au Japon! Tire la langue 

Une eau pure pour la germination du blé, une humidité constante pour le vieillissement en fûts et un savoir faire hors pair ont permis aux produits de cette industrie de venir titiller la suprématie mondiale des meilleurs whiskys écossais. 
Donc c'est d'ici que s'est développée la prestigieuse société Suntory. La distillerie existe toujours... modernisée, bien sur.

 

IMG_2157-001.JPG


Pour visiter cette distillerie, il faut prendre rendez-vous au plus tard la veille de la visite qui sera organisée pour un minimum de deux personnes entre 10 heures et 15 heures.. 
Il y a deux niveaux de visite: "Process de fabrication" et "Tasting". Les deux sont gratuites.

La plus longue dure une heure et se termine par une dégustation. 
On a réservé pour 11h00... on finira donc à l'apéro! Clin d'oeil 

On commence par un rapide passage dans le petit musée de Kotokukiya, la marque originelle fondée en 1921 par Shijiro Torii, négociant en vins. Kotokukiya deviendra par la suite Suntory. 

 

IMG_2156.JPG
IMG_2169.JPG


Dès le début de son entreprise, Torii san fit souvent appel à l'image. Cette affiche vantant les qualités de "Akadama", un vin de type porto, causera même un petit scandale en 1922... 

IMG_2161.JPG


Son but ultime était de créer un whisky dont la qualité pourrait concurrencer les productions écossaises tout en gardant les spécificités nécessaires pour plaire au palais des japonais. 

IMG_2168.JPG
IMG_2169.JPG


A force de travail acharné, il s'en est souvent approché de son vivant, élaborant sans cesse des produits nouveaux...

 

IMG_2163.JPGIMG_2170.JPG

IMG_2171.JPG
IMG_2172.JPG

 

Ses successeurs y sont parvenus en obtenant les titres mondiaux de meilleur single malt avec en particulier la cuvée 2013 et Blend avec son "Hibiki 21"... Les écossais ne s'en sont toujours pas remis... 

IMG_2173-001.JPG1951216223a6p0zyqpm0qy.jpg

La découverte du processus de fabrication commence par le hall des cuves de fermentation... 


Puis viens la distillation... 


Je ne vous raconte pas l'odeur d'alcool dans ce bâtiment... 


A ce stade, le distillat n'a pas de goût. C'est plus proche de l'alcool à brûler que du whisky! 
Il sera ensuite mis en barriques et patientera dans le chais le temps de la maturation avant la mise en bouteilles. 


C'est à ce stade que s'évaporera "la part des anges"..

IMG_2235.JPG

 

A droite, la perte en 4 années du fut. A gauche en 12 ans!
On se promène entre les bâtiments, l'esthétisme est omniprésente... ainsi que l'eau. 


On termine par la salle de dégustation dans laquelle un présentateur et des hôtesses vont expliquer aux ignares que nous sommes toutes les techniques pour réaliser un whisky "on the rocks" et comment ne pas le confondre avec un "highballs"... 

 

P1000155.JPGP1000153.JPGIMG_2263.JPGP1000172.JPG

Maintenant, je sais! 

Voici ce que nous avons dégusté... gratuitement.

 

IMG_2272.JPG
P1000166.JPG

On terminera par la salle de présentation de tous les distillats permettant de faire une multitude d'assemblages différents. 


On prendra le "coup de l'étrier" au bar avant de rentrer... toujours sous la pluie. 

IMG_2196.JPG
 
IMG_2279.JPG
 
Une dernière dégustation... payante. En pleurs
 
IMG_2277.JPG
IMG_2278-001.JPG
 
 
Attention à l'abus d'alcool!
Surtout au Japon: ivresse publique, consommation par les mineurs (- de 20 ans) et conduite en ayant consommé de l'alcool (tolérance zéro) sont sévèrement réprimées par la loi.
Vive le train!


16/05/2015
9 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 392 autres membres