JAPON: LE SOLEIL ROUGE

JAPON: LE SOLEIL ROUGE

Bienvenue sur ce forum!

3 appréciations
Hors-ligne
Bienvenue sur ce forum!

Ici vous avez la parole!

N'hésitez pas à répondre à ce sujet ou à ouvrir un nouveau sujet.

A très vite!
Administrateur du blog

0 appréciations
Hors-ligne
Bonjour a tous!
Nous rentrons tout juste du Japon. Un périple de 3 semaines entre Tokyo, la peninsule d'Izu, Nara, Kyoto puis Matsumoto et les Alpes Japonaises. Nous nous étions préparés à être éblouis par les paysages et enthousiasmés par la culture, la gastronomie, le sens de l'hospitalité des Japonais...
Et bien...comment dire...au risque de nous faire ici traiter d'affreux qui n'ont rien saisis des subtilités de ce pays, nous sommes globalement déçus de ce voyage et on voulait en causer un peu pour savoir s'il n'y a que nous qui sommes dans ce cas là....
L'accueil tout d'abord: nous n'avons a aucun moment trouvé les Japonais accueillants. Polis (voire affables pour ne pas dire ridicules dans les commerces notamment), ils ne manifestent aucune curiosité pour l'étranger que nous sommes.  Sur le plan de la communication, l'usage de l'anglais est quasi inexistant. Incroyable! même dans les hotels ou les restaurants, même auprès des jeunes lycéens, pas une personne ne sait causer deux ou trois mots d'anglais! Bien entendu, l'écriture japonaise est pour nous indéchiffrable et, finalement, tenter de se frayer un chemin dans la communication orale et écrite est un exercice de tous les instants réellement épuisant!!!
Tokyo est une ville fort laide, propre et bien desservie par les transports en commun mais sans intérêt majeur sur le plan architectural et historique. Nous y sommes resté 5 nuits, 2 nuits auraient été suffisantes. La chaleur en cette fin juillet et début aout était suffocante. Nous avons loué une voiture (conduite facile, comme en angleterre). Le GPS causait en anglais (enfin quelqu'un qui parle anglais!!) mais l'interface est en japonais...;Un truc qui nous a sauvé: pour programmer sa destination, il suffit d'entrer un numéro de téléphone (d'un hotel du centre ville par exemple) et le GPS vous y emmene sans sourciller. Les autoroutes sont chouettes (mais aussi chères qu'en France!). L'essence est bien moins chère que notre diesel (et plus propre!!). Beaucoup de leurs voiture sont des modèles hybrides, c'est bon pour l'air (mais on fume dans les restaus et les bars, c'est mauvais pour les poumons!).
Nous avons longé la mer le long de la péninsule d'Izu. Bon...là encore rien d'époustouflant: paysages mornes, villages sans âme, ports de pêches enserrés dans les murs anti tsunami....il faut vraiment chercher pour trouver quelque chose de beau. De temps en temps, heureusement, on découvre quelques parcs naturels et des sentiers sympas qui nous rafraichissent un peu et changent de la morosité ambiante.
Trouver un restaurant ou un bar ouvert après 19 heures dans un village ou une petite ville relève de la gageure. C'est tout simplement sinistre comme ambiance. Heureusement, en arrivant sur Nara et surtout Kyoto (qu'on a beaucoup beaucoup aimé!) les choses changent: restaurants à gogo, ambiance festive, bars et guinguettes ouverts tards (enfin...pas après minuit quand même!). Nous nous sommes baladés à Kyoto en vélo et c'était très très chouette. Coté hébergement, nous ne trouvions que rarement des hotels à moins de 100 euros la nuit. Généralement, à ce prix la, rien de bien transcendant mais c'est toujours hyper propre et fonctionnel. Souvent il y a des bains (onsen ou assimilé) où il est agréable de se délasser (mais faut accepter l'idée de sa baigner à poils avec des mecs qui ne causent pas un mot d'anglais et qui vous regardent de travers).
Coté nourriture, on a rien trouve de génial non plus, désolé encore pour les fans du Japon. Pour avoir voyagé aux 4 coins du monde, on a trouvé beaucoup mieux en Indonésie, au Vietnam, au moyen orient, en amérique du Sud en Europe et même...aux états unis (non, là je plaisante). Bon, c'est vrai, j'aime pas le poisson, ça aide pas a apprécier la cuisine locale qui est, en tous cas pour ce qu'on a mangé, banale et insipide (mais pas chère finalement).
Voilà nos impressions 3 semaines après notre retour en France. On est désabusés voire déçus. Peut être qu'on en attendait tellement (et en lisant ce blog ça donnait vraiment très envie), peut être qu'on a su se laisser séduire (pourtant je crois pas qu'on soit particulièrement obtus et coincés), peut être qu'on y était pas à la bonne période (tellement chaud et humide que c'en était éprouvant), peut être qu'on a rien compris à la magie de ce pays (mais, bon, tant pis!)... on y retournera pas c'est sur mais, finalement, tout bien considéré, on ne regrette pas d'y être allé. Au delà de la froideur des japonais et de leur discipline permanente qui fris (pour nous) le ridicule, au delà des villes et villages sinistres et ternes, au delà des paysages sans intérêts, au delà d'une culture qui ne se donne pas à partager, on a fait quelques découvertes sympas et une ou deux rencontres chaleureuses,on a  bien rigolé de leurs chiottes qui lavent les fesses, on a respiré l'air marin de temps en temps quand on trouvait un endroit ou se poser au bord de l'eau, on a bien apprécié leurs bières, on a bien sué à pédaler, on a été horrifié de savoir qu'ils mangeaient de la baleine et du thon rouge, on a été scotché par la gare de Kyoto (la seule fois ou l'on a fait "waouh!!" en 3 semaines), on a bien aimé Takayama (bien qu'après 18 heures c'est mortel!), on a découvert une adorable pension accrochées sur une falaise où l'on a passé 2 nuits très chouettes à , on a rencontré Roberto et Rumi qui tiennent un  sublime Airbnb a  Bessho Onsen dans les alpes japonaises. 
Bruno et Thomas - Grenoble


Répondre
Pseudo :
Adresse e-mail:


Se souvenir de mes infos ( pseudo et e-mail ) :
Cochez la case ci-contre :

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 429 autres membres