JAPON: LE SOLEIL ROUGE

JAPON: LE SOLEIL ROUGE

KYOTO: le château oublié.

     Si on demande de citer le nom d'un château de Kyoto, beaucoup de réponses évoqueront certainement Nijo-jô, le château des Shoguns, d'autres parleront de l'ancien Palais impérial qui peut aussi être assimilé à un château. Les deux sont effectivement des châteaux de plaine (hirajirô) relativement bas qui ressemblent plus à des palais qu'à l'idée première que l'on peut se faire d'un "vrai" château japonais bâti dans le style des majestueux châteaux de montagne (yamajirô) construits sur des buttes et comportant tours et donjons de plusieurs étages. 

Le château de Himeji en est le plus beau exemple qui soit parvenu jusqu'à nous sans jamais avoir été détruit. D'autres ont été reconstruits, avec plus ou moins de bonheur, pour tenter de redonner aux cités une partie de leur gloire d'antan. Osaka-jô en est la parfaite illustration.

    Mais alors, pourquoi n'y a-t-il pas de Yamajirô à Kyoto, alors que la ville fut la capitale du Japon pendant près d'un millénaire...

 

    Nous sommes en 1600. Cela fait deux ans que Toyotomi Hideyoshi, le premier shogun du Japon unifié est décédé et sa succession est difficile. Leyasu Tokugawa peine à imposer sa suprématie sur l'empire et doit faire face à la volonté d'indépendance des daimyos, les seigneurs de guerre du Kansai qui marchent sur la capitale. Le château de Momoyama, construit par Toyotomi constitue le dernier rempart protecteur de la capitale, Heian qui plus tard deviendra Kyoto.

   Les rebelles devront d'abord prendre Momoyamajô avant de pouvoir s'emparer de la ville. 

 

IMG_8835-001.JPG

 

    La petite garnison basée dans le château se battra pendant 10 jours, repoussant les assaillants sous la conduite de Torii Motodata. Le 11 eme jour, voyant l'imminence de la défaite, Torii et ses guerriers se donnent la mort  par seppuku, suivant le code des samouraïs plutôt que de tomber entre les mains de leurs ennemis.

    Mais ce temps gagné lors du siège du château a permis à Tokugawa de constituer une armée qui vaincra les rebelles lors de la bataille de Sekigahara quelques jours plus tard.

 

DSC_6530-001.JPG

 

     Cet événement marque le début de deux siècles de domination de la dynastie des shoguns Tokugawa et la fin du château de Momoyama qui sera démantelé quelques années plus tard. Les plafonds tachés du sang des samouraïs seront confiés à des temples qui s'acquitteront du salut des âmes des suicidés. On peut en voir au temple Genko-an.

 

    Année après année, les pêchers (momo) qui ont donné son nom à cette montagne de Fushimi, fleuriront pendant que château tombe lentement dans l'oubli. Fushimi est aujourd'hui devenu un arrondissement de Kyoto...

 

      En 1912, le mont Kojo, sur lequel se trouvait le château de Fushimi, est le site utilisé pour édifier le tertre funéraire de l'empereur Meiji. Le lieu s'appelle maintenant Fushimi-no-Momoyama-no-Misasagi.

 

Meiji-burial-mound.jpg

 

    C'est en 1964 que le château va renaître de ses cendres sous la forme du parc d'attractions "Fushimi Momoyama-jô Castle Land" qui fut construit sur la colline la plus proche.

La reconstitution du château en sera la principale attraction.

 

2019-02-15_11h30_51.png2019-02-15_11h33_41.png

    Le parc fera faillite et fermera ses portes en 2003. Les installations annexes seront démontées mais pas le château, que l'on peut encore voir de nos jours.

     Donc, on peut également voir un château de type "yamajirô" à Kyoto et c'est ce lieu que nous allons visiter maintenant.

 

    Pour y accéder, pas de transports en commun. Cela tombe bien, j'ai besoin d'exercices!

La balade à pieds de la gare JR "momoyama" prend une petite demie heure et traverse une zone résidentielle en montant tranquillement jusqu'au site également occupé par un terrain de baseball et d'autres installations sportives.

 

IMG_8823-001.JPG

 

    L'immense parking du parc est surtout utilisé par les sportifs, donc si vous y montez en voiture il n'y aura aucun problème pour stationner.

 

DSC_6533.JPG

 

La grande porte du château a été conservée.

 

IMG_8824-001.JPGIMG_8825-001.JPGIMG_8847-001.JPG

     Le château, construit en béton, est composé de deux donjons édifiés sur une base en pierres. Même si il ne figure pas en bonne place dans la hiérarchie des châteaux japonais, il est loin d'être ridicule. De plus, sa situation et la tranquillité qui règnent dans le grand parc en font un but de promenade et un lieu de pique-nique très prisé des japonais.

 

IMG_8826-001.JPGIMG_8839.JPGIMG_8840-001.JPG

     Comme il ne répond pas aux normes anti-sismiques, il est interdit de le visiter et il tombe lentement en ruines. Les typhons successifs qui le frappent chaque année finiront peu à peu par accomplir leur oeuvre de destruction, si les autorités de la ville n
'ont pas été contraints de le démolir avant.

 

IMG_8828-001.JPGIMG_8833-001.JPGIMG_8844-001.JPG

   Ainsi se referme cette page de l'histoire du château oublié de  Kyoto.

 

A bientôt!

 

Il est à noter que la tourelle que l'on voit au Palais Impérial de Tokyo provient de l'ancien château de Momoyama!

 

p03.jpg

 

la porte d'origine du château a également été conservée et se trouve à l'entrée du temple Gokonomiya à Fushimi.

 

p06.jpg

 

Accès:

 

2019-02-15_12h22_47.png



14/02/2019
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 639 autres membres