JAPON: LE SOLEIL ROUGE

JAPON: LE SOLEIL ROUGE

MENBAKAICHIDAI: Fire Ramen à KYOTO

Ce soir, je tente une expérience culinaire inédite: le ramen de feu !
Le restaurant Menbakaichidai est situé au nord du château Nijô, dans Marutamachi dori.
Sa spécialité est le ramen, plat au combien emblématique du Japon. Originaire de Chine, il est constitué d'une base de nouilles servies dans un bouillon diversement aromatisé et agrémenté de divers ingrédients allant des légumes et algues jusqu'aux aux viandes et fruits de mer.
Il existe donc une diversité infinie de plats qui varient suivant les régions en fonction des produits locaux.

 
 

Comme les restaurants de ramen sont très nombreux dans les villes, chaque enseigne cherche à attirer le client par tous les moyens.
De ce fait, lorsqu'un établissement est situé en dehors des zones touristiques il doit faire preuve d'imagination pour se démarquer de la concurrence afin de susciter l'intérêt du consommateur.
L'enseigne apposée près de la porte d'entrée ne laisse aucune place au suspense : ça va chauffer !

 
 

Il n'y a qu'une quinzaine de places, toutes au comptoir et à peine installé, le personnel vêtu d'un T-shirt noir imprimé de l'inscription "No Ramen No Life" me demande de quel pays je viens et quelle langue je parle... pour me présenter un menu en Anglais.

 
 

Mon choix rapidement fait, je n'attends que quelques minutes avant qu'on me présente un tablier en plastique et me fasse lire les instructions de sécurité : en résumé, se reculer sur son siège, se protéger au mieux derrière le tablier, éviter de crier trop fort et surtout ne pas partir en courant !
Au moins ils ont de l'humour.
Le ramen que l'on pose devant moi sur le comptoir inox ne semble tout à fait standard, si j'excepte une grande quantité d'oignon vert japonais à la surface. Comme on m'a donné la consigne d'attendre et ne toucher à rien, j'observe avec inquiétude un cuisinier qui enflamme une casserole contenant de l'huile porté a ébullition en s'approchant de moi et verse cette huile dans mon bol !

 
 

Le contact de l'huile bouillante enflammée sur le bouillon entraîne une combustion instantanée des émincés d'oignon, ce qui dégage une flamme plutôt impressionnante.

 
 
 

C'est rapide et efficace, mais je ne ferai pas cela une fois rentré à la maison!.
Pour que j'en garde un souvenir impérissable, la scène a été filmée par le staff avec mon portable.
Reste à déguster...
Mais avant il faut à nouveau immortaliser la scène en prenant une pause... un peu imposée par le personnel!

 
 

Ce ramen ne restera pas éternellement dans ma mémoire gustative, sinon placé dans la catégorie « à éviter », car c'est sans surprise que l'on retrouve ans chaque bouchée un arrière goût... d'huile brûlée. Certains disent que la combustion libère les arômes de l'oignon... ils sont gentils.

 
 

Heureusement, les gyozas étaient très bons.
Le concept est original et attire beaucoup de touristes étrangers, mais il n'y avait pas un seul client japonais. Ils préfèrent sûrement manger un vrai ramen... ailleurs.
La balade jusqu'à la station de métro Nijo m'a permis de digérer cette expérience.

 
 
 
Ou se situe ce restaurant?
 
2019-11-27_14h06_33.png
 
A bientôt!


27/11/2019
7 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 665 autres membres