JAPON: LE SOLEIL ROUGE

JAPON: LE SOLEIL ROUGE

Odaiba

ODAIBA est un endroit magique dans l'énormité de la ville de Tokyo. 

 

"台場 " (daiba) signifie forteresse en japonais.  

Afin d'assurer la défense de EDO en cas d'attaque maritime. La fortification de six ilots naturels furent imaginés par le shogun Ieyoshi Tokugawa dans la baie afin de constituer la base de défense. Les travaux furent enfin achevés par ses successeurs en 1853... Mais n'ont jamais été utilisés à des fins militaires, heureusement.
 

En 1928, la batterie N°3, "第三台場 (dai san daiba), la plus grande des six a été rénovée, transformée en un parc ensuite ouvert au public sous le nom de Metropolitan Daiba Kohen. En 1985, cette île a pris son essor après l'exposition universelle de TOKYO.  

Elle a ensuite été connectée à la ville par le pont Raimbow Bridge achevé en 1993.
 

Un projet futuriste au coût faramineux était même programmé pour voir le jour avant le deuxième millénaire. Malheureusement, la bulle économique japonaise a éclaté entre temps... et le projet avec!  

C'est donc plus modestement et plus lentement que les transformations se sont opérées... et aujourd'hui, cela commence à ressembler étrangement au projet initial!
 

 

On y accède par le pont multimodal (piétons, voitures et train monorail) qui franchit majestueusement la baie: "Rainbow Bridge". 

 

 

 

 

 

Sur Odaiba, on a le choix entre divers centres commerciaux: AQUA CITY, DECKS ou VENUS FORT dans le complexe géant PALETTE TOWN. Les pôles ludiques ne sont pas en reste: LEISURE LAND, TOYOTA MEGA WEB ou la grande roue DAIKANRANSHA offrent des attractions à couper le souffle. 

 

 

 


 

Des musées complètent le tableau: Le choix est vaste entre le Musée des Sciences de la Mer, le Musée National des Sciences Nouvelles de l'Evolution ou celui des Sciences de l'Eau de Tokyo. 

Des expositions, concerts et manifestations sont organisées dans les salles de TOKYO BIG SIGHT ou ZEPP TOKYO. Sans oublier le centre d'observation exceptionnel que l'on peut découvrir dans la tour TELECOM CENTER. 

Un centre de détente traditionnel est également disponible: OEDO ONSEN. Une sorte de mini Tokyo à l'époque de Edo comprenant divers bains chauffés naturellement.

On y trouve également une reproduction de la statue de la Liberté, cadeau de la France au Japon. Tokyo a aussi des allures de New York... 

 

 

 

Un des pôles d'attraction majeurs de l'île est l'immeuble de la chaine nationale de télévision "FUJI TV" (prononcer "fujitélébi). Une construction édifiée comme un gigantesque "légo" avec une sphère géante  de 32 mètres de diamètre encastrée dans sa partie supérieure. 

 

 

 

Pour l'anniversaire de la chaine, des animations particulièrement grandioses reprenaient grandeur nature les émissions phares. 

Ceux qui ne sont pas fans des TV japonaises seront peut être surpris... Pas Machiko et Tsubasa qui connaissent parfaitement leurs classiques!
 

 

 

 

La majorité de ces animations se déroulaient sur une esplanade à quelques centaines de mètres de l'immeuble. 

 


 

En particulier, nous avons foulé le sable fin de la reconstitution grandeur nature d'une plage des années 80 avec des décorations très réalistes.

 

 

 

Nous étions arrivés une heure avant l'ouverture des portes, dans les premiers d'une queue qui s'est considérablement allongée par la suite. Quand nous sommes ressortis après une visite d'une bonne demie heure, il faisait très chaud et les visiteurs patientaient sur plusieurs centaines de mètres, étonnamment silencieux et stoïques sous le soleil pesant. Cette discipline généralisée se retrouve d'ailleurs partout au japon, ce qui permet de fluidifier considérablement les mouvements de foule. 

 

Quelques vues de la baie de Tokyo prises des terrasses dominant la baie, du supermarché DECKS: 

 

 


 

 Le soir venu, la baie de Tokyo prend une autre dimension et se pare de millions de lumières. Ses eaux sont parcourues par des dizaines de "yatai bune" ces bateaux restaurants. "Oh temps, suspends ton vol..." 

 

 

 

Nous avons eu la chance de pouvoir dîner plusieurs fois dans ce cadre enchanteur. 

Mais il ne fallait pas se louper quand au choix du restaurant, surtout pour la disponibilité d'une table idéalement placée. Après un rapide repérage, nous avons attendu le bon moment en prenant un rafraîchissement...  

 

 

 

Le restaurant choisi était une relativement modeste pizzeria. Rien d'extraordinaire dans l'assiette, sinon une belle présentation, comme d'habitude.  

Mais le plus important était de pouvoir bénéficier de cette vue sublime sur la baie. On a pris tout notre temps pour ne rien rater du spectacle... 


 

 

La nuit d'été tombe doucement sur Tokyo. Les lumières s'allument progressivement et tentent vainement de rivaliser avec l'obscurité. 

Depuis la catastrophe de 2011, l'éclairage de la ville est beaucoup moins vif et encore cette année "Raimbow Bridge" le pont arc en ciel ordinairement tant éclairé nous semble fantomatique. Les "Yatai bune" ont pris leur place habituelle dans la bae, éclairant l'eau comme des lucioles. Le balais de ces bateaux restaurant prenant place en bord de plage a retenu un moment notre attention... 

Mais peu à peu, seule importe la silhouette de Raimbow bridge se découpant majestueusement devant les tours de la rive d'en face. Même la perspective illuminée de Tokyo Tower ne parvient pas à imposer sa présence. La dernière à pouvoir lutter est l’œuvre mythique de Auguste Bartholdi: "La Liberté".
 

 

Avant de rentrer sur Tokyo, je voudrais vous faire admirer une dernière séries de photos, peut être les plus belles de la soirée... 

 

P1010467.JPGIMG_0436.JPGIMG_0443.JPG

 

ODAIBA est vraiment un endroit magique dans l'énormité de la ville de Tokyo.. 

 

IMG_0454.JPGIMG_0469.JPG

 

 Mais la visite de la capitale continue: suivez le guide! 



31/12/2008
9 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 486 autres membres