JAPON: LE SOLEIL ROUGE

JAPON: LE SOLEIL ROUGE

OKAYAMA: le château et même un peu plus...

Après avoir visité le magnifique jardin Koraku-en, c'est trempé de la tête aux pieds que je franchis la passerelle menant au château de Okayama. C'est une reconstruction, mais j'adore le calme des châteaux japonais qui semblent être figés pour l'éternité...

 
 
 
 

Comme j'arrive devant l'esplanade du château, deux cars déversent une horde de touristes chinois vociférants... (pléonasme!)
Je ne serai pas au calme pour la visite...

 
 

Au moins je suis au sec et comme je prends mon temps, mes vêtements ont largement le temps de sécher. Je ne louerai jamais assez la qualité des tissus des « vêtements du futur » (les connaisseurs reconnaîtront la marque) qui sèchent presque plus vite qu'ils se mouillent.
Le temps du séchage, on peut y voir des expositions illustrant l'histoire du château, des armures et armes de samouraï...

 
 
 
 

... un palanquin de Daimyo...

 
 

.. et la vue sur le jardin Koraku-en du sommet du donjon...

 
 

Mais cette visite ne me laissera pas un souvenir impérissable, les ascenseurs et la climatisation doivent y être pour quelque chose...
On y trouve même un restaurant et la possibilité de se grimer en costume d'époque.

 
 

C'est presque avec plaisir que je reprends le tram en direction de la gare. A la station, j'ai le plaisir de voir passer un exemplaire du tramway Wilson et Brewster, les deux personnages célèbres de « Chugginton ».

 
 
 

Je ne peux pas quitter la ville sans manger un okonomiyaki local. Okayama étant géographiquement à mi chemin entre les villes de Osaka et Hiroshima, l'élaboration de ce plat est également répartie entre ces deux grands classiques culinaires japonais.

 
 
 

J'ai choisi ce restaurant pour la réputation de sa mayonnaise blanche.
En ce qui concerne la couleur, c'est OK, pour le goût... c'est sans.
Comme quoi, quand on cherche à marier le meilleur de deux plat... on obtient parfois le pire!
Il pleut toujours... Ces mauvaises conditions atmosphériques influent peut-être sur mon souvenir de cette visite de Okayama. Mais j'imagine que visiter le jardin sous un ciel bleu ne doit pas se faire aussi intimement que sous une pluie battante..



05/10/2019
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 659 autres membres