JAPON: LE SOLEIL ROUGE

JAPON: LE SOLEIL ROUGE

Shinjuku: GOLDEN GAI

Shinjuku est connu pour les lumières, ses immeubles et sa vie nocturne animée. C'est surtout les images des enseignes lumineuses de Kabukicho que tout le monde connait quand on évoque cet endroit.

 

 

Mais, à deux pas de là, un petit quartier fait de la résistance et montre encore ce qu'était le Tokyo des années 50. Un conglomérat de petites maisons de deux étages (le rez de chaussée compte pour 1 au Japon). Ces maisons étaient construites à pratiquement se toucher et avaient une pièce en bas et une pièce en étage. Des rues étroites permettent de circuler et de minuscules ruelles où une seule personne peut s'engager les rejoignent.

 

 

Historiquement, cet endroit était un lieu de prostitution reconnu avant que la loi de 1956 ne rende cette pratique illégale.

Aujourd'hui, le Golden Gai est un quartier de six rues qui résiste aux promoteurs qui auraient bien  voulut le transformer en immeubles, comme d'autres quartiers du même style, brûlés dans les années 80 par les Yakusas.

Le quartier a résisté car il il était gardé par des vigiles jour et nuit.

Il faut dire que ce quartier a une particularité: il est uniquement constitué de bars. Parfois il y en a même un par étage. 

 

 

Chaque lieu est dédié à un thème précis. On y trouve des spécialistes en tous genres. Cela va du flamenco au film français de la nouvelle vague, des Harley Davidson ou de tous types de musiques. Rock, punk, jazz, karaoke, R&B ou salsa. D'autres lieux sont l'apanage des turfistes ou joueurs en tous genres.

Tout dépend le la passion du patron qui a défini le thème de son bar. Le plus souvent, il n'y a que les habitués qui sont autorisés à occuper les quelques tabourets placés devant le bar.

Quelques établissements font cependant l'effort d'accueillir des étrangers. Cela est stipulé sur la porte et les prix et les consommations sont écrits en anglais.

Si ces bars continuent d'exister aujourd'hui, c'est que leur clientèle est souvent constituée de gens très aisés. Artistes, comédiens, universitaires, cinéastes et notables font partie des habitués de ce quartier. Donc les prix ne sont pas vraiment donnés....

Tous ces endroits ouvrent de 21h00 à 3h00 du matin.

 

 

Le quartier est pratiquement désert dans la journée. On visite?

Je n'ai pas eu l'occasion d'aller y boire un verre... peut être une prochaine fois.



20/04/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 436 autres membres