JAPON: LE SOLEIL ROUGE

JAPON: LE SOLEIL ROUGE

SHIRETOKO: les 5 lacs

"Shiretoko goko" (les 5 lacs de Shiretoko) est incontestablement le plus bel endroit de la péninsule de l'est de  l'île de Hokkaido.

 

DSC_6438.JPGDSC_6445.JPG

 C'est une région située à l'est de Utoro. Surplombant la mer d'Okhotsk du haut de falaises abruptes, elle est dominée par la chaîne montagneuse centrale de la péninsule.

 

02shiretoko.jpg

 

Le parc de "Go-kô" est entièrement préservé et interdit aux randonnées sauvages. Ces lacs sont entourés d'une forêt primaire, territoire des ours bruns qui y viennent essentiellement au printemps lors de la période de reproduction.

 

IMG_9386.JPG

 

Les lacs sont alimentés par des sources souterraines issues de la fonte des neiges du mont Io.

 

IMG_9403.JPG

 

Il existe deux possibilités pour visiter ces lacs:

La première, entièrement sécurisée, s'effectue sur une passerelle qui serpente au dessus des joncs et mène à un poste d'observation qui permet d'admirer le premier lac, tout en étant hors de portée des ours.

A noter que cette passerelle vient d'être refaite et surélevée.  L'ancienne, prise s'assaut par plusieurs ours lors de la période de reproduction ayant montré ses limites en terme de sécurité.

 

IMG_9515.JPGDSC_6454.JPGDSC_6450.JPG


La deuxième possibilité est d'emprunter des sentiers qui permettent de voir la totalité des lacs en rejoignant la passerelle dans la partie finale. (Tracé en vert sur le plan suivant). Cela n'est possible qu'en certaines périodes et sous certaines conditions que je détaille en fin d'article.

IMG_9381.JPG

 

La balade sur le ponton long de 800 mètres est accessible en fauteuil et est libre d'accès.

Si on veut emprunter les sentiers, il faudra s'acquitter d'un droit d'entrée de 250 yens et visionner un film assez inquiétant d'une dizaine de minutes sur la conduite à tenir si par malheur on rencontre un ours et toutes les obligations (et donc interdictions) à respecter lors de la randonnée. 

En effet, si l'ours brun est souvent assimilé à une douce peluche pour enfants, l'animal sauvage est féroce et ses griffes et dents peuvent infliger de sévères blessure à celui qui croise son chemin. Il est donc préférable d'avoir quelques notions des réflexes à adopter pour éviter de se retrouver nez à nez avec le plantigrade carnivore, et surtout savoir quoi faire se cela se produit!

A l'issue de cette formation, un "diplôme officiel" de visiteur nous est remis et c'est avec ce précieux laisser passer... à présenter aux ours en cas de rencontre que l'on peut tranquillement s'enfoncer dans la forêt...

 

DSC_6417.JPG

 

Le petit groupe dont nous faisions partie s'est vite éparpillé, chacun marchant à son rythme et on s'est rapidement retrouvés seuls, en éclaireurs sur le sentier dont il est interdit de s'écarter.

 

IMG_0134.JPGIMG_9385.JPGIMG_0171.JPG

Je ne suis pas d'un naturel craintif, mais j'avoue quand même que je suis convaincu que malgré mes kilos superflus, je n'aurais pas fait le poids devant l'animal.

 

 

Les 5 lacs n'ont pas de nom, mais des numéros. 

Comme ont ne peut pas s'écarter du sentier, c'est dans l'ordre antéchronologique que nous les avons découverts.

 

IMG_0139.JPG
DSC_6419.JPG

 

 

Les deux premiers (N°5 et N°4) sont assez petits et montrent des vues similaires sur la montagne en arrière plan.

 

DSC_6423.JPGIMG_0150.JPG


Ce tronc n'était pas habité par un ours, j'ai vérifié!

 

IMG_9419.JPG

 

Pour éviter une rencontre avec un ours, il nous avait été recommandé de taper dans nos mains à intervalle régulier et de crier pour lui faire peur si on pensait en avoir aperçu un avant de rebrousser chemin. 

Nous l'avons fait bruyamment pour s'amuser, sachant pertinemment qu'en été les ours restent dans la montagne car il fait trop chaud pour eux vers les lacs. 

C'est peut-être pour cela que nous n'avons pas vu d'autres visiteurs durant la randonnée...

 

En faisant le tour du troisième lac, on a une grande diversité d'angles de vue:

 

IMG_0157.JPGDSC_6433-001.JPGIMG_9439.JPGIMG_0168.JPG

Le quatrième (N°2) est vraiment très beau.

IMG_9466.JPG
DSC_6438.JPGDSC_6434.JPGIMG_0168.JPG

On arrive enfin au dernier lac (N°1), point de jonction entre le sentier forestier et le ponton surélevé.

IMG_0178.JPGIMG_0185.JPGIMG_0190.JPGIMG_0194.JPG


Le retour sur la passerelle est moins intéressant mais permet d'avoir de belles vues sur la montagne et sur la mer.

IMG_9498.JPGIMG_9514.JPG

Ainsi se termine cette visite de Shiretoko goko, les cinq lacs du Shiretoko.

A savoir que les visites sont libres entre la date d'ouverture du parc et le 9 mai et entre le 1er août et le 20 octobre car les rangers qui assurent la surveillance n'y ont jamais vu d'ours dans le parc.

Entre le 10 mai et le 31 juillet, le risque d'en rencontrer est suffisamment important pour que les visites se fassent obligatoirement en groupes encadrés par des guides. Il en coûtera 5000 yens par personne et il est prudent de réserver.

A bientôt!



15/09/2018
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 465 autres membres