JAPON: LE SOLEIL ROUGE

JAPON: LE SOLEIL ROUGE

Visite de Koyasan...

Osaka, gare de Namba Nankai, tôt le matin.

Je ne veux surtout pas rater le train au départ de 8h00 qui me mènera à Koyasan en 90 minutes. Les trains suivants mettront plus de deux heures.

Pour 3310 JPY, j'ai acheté un "World Heritage Ticket", pass qui me donne accès au Koya limited Express (et retour) et des réductions qui me seront accordées lors des visites des temples.

Mon pass en poche, je me dirige vers un guichet pour m'assurer du numéro de la voie... et je déclenche l'armada des services ferroviaires...

Le préposé me questionne en japonais, je lui réponds en anglais... qu'il ne comprend pas bien (ou je ne m'exprime pas correctement) donc je rassemble tout mon vocabulaire japonais pour lui dire que je veux juste un renseignement. Il prend son téléphone et un de ses collègues accourt aussitôt. Ils s'entretiennent un instant et je suis pris en charge par le deuxième intervenant. 

Visiblement, ils ont bien compris ce que je demande car le préposé m'explique en marchant que je dois aller sur le quai numéro 4. Cette info m'aurait suffit, mais il a mon ticket en main et ne s'arrête qu'à l'endroit précis ou s'ouvrira la porte de mon wagon... quand le train sera en gare, dans un quart d'heure. J'ai l'impression d'être devenu l'homme le plus important de la terre quand il me tend mon pass à deux mains en s'inclinant longuement tout en me remerciant d'avoir choisi sa compagnie... etc...

Un autre monde.

Osaka est traversée rapidement et la ville disparaît lorsque le train s'élève dans les premiers contreforts des montagnes avoisinantes. La suite est assez monotone, la campagne est verdoyante.

 

IMG_0344.JPGIMG_0327.JPG

Après une heure de ces paysages, le train serpente en montant jusqu'à, destination. Au pied du mont, les collines couvertes de forêts ont refermées le paysage.

 

IMG_0340.JPG

 

Je prends le funiculaire qui gravira le dénivelé jusqu'au terminus de ce voyage ferroviaire.

 

IMG_0324.JPGIMG_0009.JPG
IMG_0318.JPGIMG_0309.JPG



Mais je ne suis pas encore à destination. Il reste quelques kilomètres à parcourir avant d'arriver au site sacré de Koyasan. Même la route est sacrée car l'usage du bus est obligatoire. Payant si on ne sait pas, gratuit avec mon pass! 

 

IMG_0010.JPG

 

Pour suivre mes déplacements, voici un plan du site: On démarre en haut à gauche, à Koyasan Station, au dessus de Gokurakubashi.

 

2009SW06.jpg


Premier arrêt au sanctuaire Nyonindo.

Ce temple est le dernier rescapé de sept édifices placés à toutes les entrées du site. Il perpétue l'ancienne tradition selon laquelle les dames n'avaient pas le droit de pénétrer dans Koyasan. Elles devaient donc attendre à Nyonindo:  "maison de femmes". De l'autre côté de la route, une grande  statue semble veiller au respect des règles établies.

 

IMG_0249.jpgIMG_0011.JPG

 

A noter que des chemins de randonnée "Choichi michi" (chemins des pèlerins) font le tour du site en passant par les emplacements des Nyonido, les femmes pouvaient ainsi accéder directement au cimetière Okunoin sans passer par la ville.

Le bus s'arrête ensuite à Namikiri fudo-mae proche de l'endroit ou se trouvent les tombeaux des Tokugawa.

Construits par Iemitsu, le troisième Shogun de la dynastie Tokugawa. Ils sont érigés dans le riche style de Nikko pour le premier et le deuxième Shogun, Leyasu et Hidetada.

 

 

Au centre de l'agglomération, on prend à gauche vers le cimetière Okunoin ou à droite vers le temple Kongobu-ji.  (Voir l’article consacré à cet endroit).

 

IMG_0173.JPG

 

Ensuite, avant d'arriver au site originel de Garan, fondé par le moine Kodo Daichi, on va s'arrêter au temple Daichi Kyokai. (Daishi sur le plan)

En ce lieu se trouve le centre administratif de la secte Shingon qui gère tout le site.

Il est composé de trois bâtiments.

Le principal, Henjo-den en bois fut construit en 1915 et est dédié à Kobo Daishi, fondateur du site.

IMG_0224_ShiftN.jpgIMG_0236.JPG

A sa gauche se trouve un bâtiment moderne servant de centre administratif et de lieu d'enseignement du bouddhisme Shingon.

Enfin, à l'arrière de Hall principal, un petit édifice où de nombreux touristes reçoivent Ojukai (les principes bouddhistes). J'ai un peu regardé une cérémonie durant laquelle les "fidèles" répètent en japonais après le moine les dix commandements. Ensuite, ils s'engagent à les suivre et reçoivent la bénédiction. 

Je ne sais pas si ils savent ce à quoi ils s'engagent...

image002.jpg

 

Un peu "compliqué" de respecter tout cela pour moi... Je passe mon tour.

A l'écart de ces bâtiments se trouve un petit étang.

En son centre, sur un îlot relié par un pont vermillon se trouve un petit temple dédié à un moine. Une fée apparut ici et lui demanda d'être éternellement le gardien du site.

IMG_0243.JPGIMG_0225.JPG
IMG_0245.JPG

 

Si on continue sur cette route, on peut visiter le complexe Garan et on arrivera enfin à a porte Daimon qui marque l'entrée Ouest de Koyasan.

Pour voir ces deux lieux en détail,  suivre ce lien.

Nous allons rebrousser chemin et nous diriger vers le cimetière Okunoin.

En chemin, sur la droite, on remarque un temple vermillon...

 

IMG_0155.JPGIMG_0149.JPG

 

Il s'agit du Kurukayado. 

Ce temple est dédié au moine Kurukaya Doishin, retiré du monde à Koyasan et à son fils Ishidomaru, petit garçon dont la mère décéda à Niyonindo dans la quête de son père. Le moine recueillit l'enfant mais lui dit que son père était mort. Tous deux vécurent ensemble, pratiquant la religion et l'ascèse ensemble. A l'intérieur de ce temple, une série de tableaux relate la vie de ces personnages...

IMG_0153.JPGIMG_0151.JPG
IMG_0152.JPG

En poursuivant la route, on peut voir une pagode hexagonale et les belles entrées de plusieurs temples...

 

IMG_0161.JPGIMG_0163.JPGIMG_0159.JPGIMG_0165.JPGIMG_0167.JPGIMG_0146.JPG

On arrivera bientôt au premier pont marquant l'entrée du cimetière Okunoin...

Mais Koyasan, c'est également cela... des rues insipides bordées de magasins "attrape touristes" et une foule qui se presse sur les trottoirs. 

 

IMG_0148.JPGIMG_0166.JPG

 

Suivez ce lien pour visiter le cimetière de Okunoin...



29/12/2013
5 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 427 autres membres