Image default
Le Japon

Des poupées japonaises pour porter bonheur aux nouveaux-nés

Vous les avez sûrement déjà vues mais sans savoir vraiment ce qu’elles représentaient. Les Hina No Tsurushi Kazari, ces petites figurines présentées en suspension sont belles et décoratives, mais aussi pleines de sens. C’est une tradition qui se perpétue de mère en fille au Japon depuis la fin de l’ère Edo, et dont le rôle est d’accueillir le nouveau né du foyer et lui souhaiter le meilleur pour sa vie.

Chaque maman s’applique donc avec minutie, avant l’arrivée de son bébé, à la confection de ces petits personnages, toujours chaleureux et colorés. Les gestes sont reproduits comme ils ont été transmis par la génération précédente, et c’est avec application que chaque mère réalise ses propres Tsurushi Kazari. Il en existe une cinquantaine de formes différentes, chacune ayant une signification particulière.

Les codes sont établis, et les différents éléments de la suspension sont réalisés selon le vœu que l’on souhaite à l’enfant. La pêche (le fruit) par exemple éloigne les mauvais esprits et prête une longue vie ; si c’est une jeune fille, c’est un signe de fertilité. Une figurine représentant un bébé qui rampe signifie que l’on souhaite voir le bébé se lever et marcher rapidement. Le singe apporte la chance, le lapin donne force et courage.

Pour perpétuer cette tradition, HOSHINO Resorts KAI Ito s’est associé à deux artistes de la péninsule de Izu afin d’offrir à leurs hôtes une chambre décorée selon les coutumes de Tsurushi Kazari, s’attachant à respecter la tradition avec toutefois une certaine modernité. L’artiste Michiko Saito, fervent promoteur de la tradition de Hina No Tsurushi Kazari, et représentant l’association Inatori Nikoniko, qui perpétue ce savoir faire depuis 1993, a travaillé sur la thématique du camélia, rendant ainsi hommage à la fleur de la région.

Tatsu Iwasawa, artiste verrier,  a elle aussi créé des pièces uniques à l’effigie du camélia pour décorer cette nouvelle chambre de l’hôtel avec des billes de verre aux couleurs éclatantes. Une chambre unique, au charme indéniable qui ne se loue que pour une nuit.

A lire aussi

Hoshino Resorts Oirase Keiryu Hotel, l’incroyable hôtel niché dans les bois

Irene

L’expérience sakura des hôtels HOSHINOYA

Irene

Soleil Rouge | Issey Miyake, inventeur d’une mode conceptuelle et grand public

adrien

Hoshino Resorts en 6 éco-expériences

Irene

Faire des économies sur son voyage au Japon : comment faire ?

administrateur

Tatoué.e au Japon

Irene