Image default
Le Japon

Aomori, la plus importante région productrice de pommes au Japon

Savez-vous pourquoi la pomme Fuji porte ce nom ? Peut-être en hommage au Mont Fuji, culminant à 3 776 mètres, et deuxième symbole du Japon, après la ville de Tokyo. Mais la pomme Fuji tire surtout son nom de la ville de Fujisaki, où elle est née, dans la préfecture d’Aomori, au nord de l’île principale d’Honshū.

Une création des années 1930

La « Fuji » est un fruit hybride créé dans le centre de recherche de Tohoku, c’est-à-dire un croisement de deux variétés. Ses « parents » sont la Red Delicious et la Virginia Ralls Genet, également appelée Rawls Jennet. Sa naissance date de la fin des années 1930 mais sa mise sur le marché de 1962. Depuis, elle a su séduire les consommateurs par ses formes généreuses et sa couleur rouge striée de vert. Elle est appréciée pour sa chair blanche, dense, juteuse et fruitée. Son croquant et sa fermeté en font une pomme idéale à manger mais également à cuisiner.

Recettes et boisson

Le buffet du restaurant de Hoshino Resorts Oirase Keiryu met la pomme Fuji à l’honneur et rend ainsi hommage à cette production locale. La « cidrothèque », installée à l’entrée, expose les cidres confectionnés avec cette variété. On peut aussi consommer du jus de pomme pour accompagner le repas. Le buffet propose de nombreuses recettes à base de pomme Fuji : de la glace à la simple compote, en passant par le porc aux pommes ou l’apple pie. Ce fruit de la région, dont la réputation dépasse les frontières du Japon, ravira vos papilles !

A lire aussi

4 spots de toute beauté à Matsumoto

Irene

24 heures à Hoshino Resorts KAI Nikko

Irene

Hoshino Resorts KAI Aso : bien-être et nature sauvage à Kyushu

Irene

À l’ouest du Japon : les sites incontournables à Osaka

administrateur

Hoshino Resorts KAI Kaga : l’harmonieux mélange de tradition et de modernité

Irene

Voyage au Japon en train : itinéraire pour un road-trip de 10 jours

administrateur