Image default
Le Japon

Parenthèse artistique et culinaire à l’hôtel Hoshino Resorts KAI Matsumoto

Matsumoto est une ville située dans la partie centrale du Japon, dans la préfecture de Nagano, bien connue pour avoir accueilli les jeux olympiques d’hiver en 1998. Si Matsumoto est réputée pour son festival de musique, elle l’est aussi pour son école et festivals de musique et pour ses nombreux restaurants spécialisés en soba, des nouilles réalisées à base de sarrasin dont la culture est très répandue dans la région.

Hoshino Resorts KAI Matsumoto n’est qu’à une quinzaine de minutes de la gare en taxi. Le bâtiment se repère assez vite par sa grande tour et son architecture atypique. Le lobby est assez magistral, il réunit à la fois le comptoir d’accueil, le bar, la boutique et fait aussi office de salle de concert le soir venu.

Modernité et tradition

Malgré son apparente modernité, l’hôtel abrite un authentique ryokan. À peine sorti de l’ascenseur, au moment de rejoindre votre chambre, l’ambiance se dessine, avec l’omniprésence du bois et une succession de portes coulissantes qui assure l’intimité.

Les chambres sont toutes aménagées selon les codes des intérieurs nippons avec sobriété et simplicité. Les tatamis recouvrent le sol, seule une table basse et deux sièges sont installés, ils laisseront place à un matelas futon pour la nuit.

L’hôtel invite clairement au repos et à la relaxation, assurés notamment par deux onsens, ces bains traditionnels reconnus et appréciés pour les bienfaits de leurs eaux thermales. Hoshino Resorts KAI Matsumoto dispose de bains intérieurs et extérieurs mais aussi d’un hammam et d’un sauna pour vous offrir un moment de détente absolu.

Ôde à la musique

Si la ville de Matsumoto est réputée pour son festival organisé par le maestro Seiji Ozawa, elle l’est aussi pour son école de musique. La localité vit au rythme de la musique et de ses artistes, nombreux à se produire à l’hôtel.

Chaque soir en effet, les résidents peuvent assister à une heure de concert où des duos de virtuoses, associent dans une symbiose parfaite, piano et flûte ou piano et violon. Morceaux classiques et répertoire contemporain sont interprétés avec grâce pour donner à vos soirées une ambiance unique.

Ces concerts sont aussi l’occasion d’apprécier le wine bar, et d’accompagner les mélodies par un verre de vin, de champagne ou de whisky.

Restauration de qualité

Si l’accueil est soigné, la restauration l’est tout autant. Comme le veulent les coutumes japonaises, le restaurant de Hoshino Resorts KAI Matsumoto est divisé en petites salles privatives, toutes aménagées comme un foyer traditionnel japonais, avec une table centrale installée sous laquelle on glisse les pieds.

Le chef excelle dans le service de menu kaiseki, d’abord par une sélection rigoureuse des produits, mais aussi par la réalisation de mets plus fins et plus délicats les uns que les autres.

Assurant autant sur les entrées, sur les plats, que sur les bouillons, dont la clarté et la saveur sont absolument remarquables.

Le centre ville

Une journée au moins doit être consacrée à la visite de la ville, à commencer par le château, inscrit au registre des trésors nationaux. Construit il y a plus de quatre cent ans, il se distingue par son architecture singulière, ses couleurs – noir et blanc qui lui valent le surnom de château corbeau -, sa succession de donjons, sa structure entièrement en bois, et sa collection d’arquebuses exposée au deuxième étage.

Vous aurez ensuite le loisir de découvrir l’avenue principale, Nakamachi, qui regorge de charmants bars et cafés, de restaurants et de petites boutiques d’artisanat local : antiquités, fabricants de bols laqués et d’objets en bois, de poteries et de pâtisseries comme le baumkuchen qu’il faut absolument goûter.

Balade en montagne

Durant votre séjour à Matsumoto, empruntez le bus pour rejoindre Kamikochi, situé à un peu plus d’une heure trente de l’hôtel. Ce lieu est bien connu des amateurs d’escalades et des amoureux de nature sauvage.

Entouré de sommets atteignant les 3000 mètres d’altitude au cœur des alpes japonaises, c’est le point de départ de journées d’escalade mais aussi de très jolies balades. Les paysages sont absolument renversants, mariant forêts et montagnes, lacs et rivières.

Les ambiances lumineuses et les atmosphères ne cessent de changer, tantôt une marre où se reflète le soleil, puis le lit d’une rivière asséchée où les pierres se mêlent au sable, avant de retrouver l’ombre de la forêt, son atmosphère et ses couleurs si particulières.

L’émerveillement est au rendez-vous à la découverte de ces feuilles aux verts profonds, de ces nuances de couleurs, de ces eaux cristallines, et de cette puissance sauvage qui se dévoile. C’est assurément des images que vous conserverez longtemps en mémoire.

A lire aussi

Nouveau look pour ce ryokan situé à la pointe nord de Honshu

Irene

Petit-déjeuner japonais : que mange t-on ?

administrateur

Sur les traces de l’histoire des ninjas

Irene

À l’ouest du Japon : les sites incontournables à Osaka

administrateur

Voici les 3 meilleurs spots pour skier au Japon cet hiver

Irene

Tournée des parcs nationaux au Japon

Irene