Image default
Le Japon

Une vie de geisha

La ville côtière d’Atami compte environ 120 geishas, connues localement sous le nom de geigi, et 70 okiyas ou maisons de geisha. À Hoshino Resorts KAI Atami, vous pourrez profiter d’un spectacle de geigi tous les soirs. Mais en quoi ce métier consiste-t-il ? Shizuka, geigi expérimentée, répond à toutes nos questions.

En quoi consiste votre métier ?

Mon métier consiste à divertir des invités pour le compte de mes clients, principalement des célébrités et PDG. Je sers le saké, je fais la conversation, parfois je danse ou je joue du shamisen.

Mais le travail d’une geisha ne s’arrête pas là ! Nous devons également veiller au bon déroulement des événements pour le client, en intervenant dans certaines conversations pour calmer les esprits par exemple.

Une geigi doit faire preuve de perspicacité, car c’est un art délicat que celui de savoir quand s’impliquer et quand rester en retrait.

Où travaillez-vous ?

Dans des ryokans et des salons de thé aux alentours d’Atami. Je vais d’un lieu à l’autre, à la demande du client.

Comme toutes les geigis, mon emploi du temps est organisé par mon okā-san [la propriétaire de l’okiya].

Comment êtes-vous devenue geigi ?

Après des années de formation ! J’ai suivi des cours sur les différents arts que doit maîtriser une geigi : la cérémonie du thé, l’art floral, la danse, et j’ai également appris à jouer du tambourin japonais.

Chacune de ces disciplines m’a été enseignée par un professeur différent qui m’a été présenté par mon okiya.

Le maquillage et les tenues des geigis sont superbes ! Combien de temps faut-il pour se préparer ?

En général je mets une heure pour me maquiller, me coiffer, et m’habiller. Mais si je suis pressée, je peux réduire le tout à 30 minutes !

Aujourd’hui, de nombreuses geigis plus jeunes arborent des coiffures et un maquillage plus simples. Ce qui correspond de plus en plus au souhait des clients.

A lire aussi

Umeshu, la liqueur japonaise d’une douceur absolue

Irene

24 heures à Hoshino Resorts Oirase Keiryu Hotel

Irene

L’expérience sakura des hôtels HOSHINOYA

Irene

Les mystères du célèbre thé japonais

Irene

HOSHINOYA Fuji : visite privée d’un resort incroyable, entre “glamping” et splendeur des paysages

Irene

Les œufs noirs d’Owakudani

Irene