Image default
Le Japon

Les secrets du papier washi japonais

Littéralement, “washi” signifie “papier japonais”. Plus précisément, c’est un papier haut de gamme fait main de fabrication traditionnelle, très prisé pour ses qualités exceptionnelles.

En voyage au Japon, vous en verrez probablement sans vous en rendre compte. On l’utilise dans la fabrication des portes shoji, des abat-jour, des couvertures de livres, des cerfs-volants, des origamis, et même du papier peint. Le washi revêt une importance culturelle telle qu’il a désormais sa place dans la liste du Patrimoine culturel immatériel de l’UNESCO.

Aujourd’hui, la fabrication traditionnelle de washi se fait rare, mais une poignée de petits producteurs continue d’officier. Fukuda Seishi en fait partie. Cette fabrique est située dans la préfecture de Tochigi, au nord de Tokyo. Si vous séjournez à Hoshino Resorts KAI Kawaji, vous aurez l’occasion de voir les méthodes traditionnelles de fabrication en action à l’hôtel. Vous pourrez même essayer de vous prêter à l’exercice !

Comment le washi est-il donc fabriqué ? La matière première provient généralement du kozo, une sorte de mûrier. On commence par retirer l’écorce, que l’on fait bouillir, puis on la pilonne pour en assouplir les fibres. Ces fibres sont ensuite plongées dans une grande quantité d’eau et de colle issue des racines de tororo-aoi. Pour obtenir une feuille de washi, on filtre soigneusement cette solution en la passant au tamis et la laissant sécher toute la nuit.

Un processus qui pourrait sembler ardu, mais le papier washi ne ressemble à aucun autre. L’enchevêtrement des fibres rend ce papier plus solide, souple, absorbant et léger qu’un papier standard. Et c’est exactement pour cette raison qu’il est si versatile, et qu’il occupe une place aussi spéciale au sein de la culture japonaise.

A lire aussi

Hoshino Resorts KAI Aso : bien-être et nature sauvage à Kyushu

Irene

Agritourisme : une expérience à vivre

Irene

Pruniers en fête au Japon

Irene

À l’ouest du Japon : les sites incontournables à Osaka

administrateur

Hoshino Resorts KAI Sengokuhara : un nouveau ryokan pour les âmes créatives

Irene

Ski en famille en terre de vignoble

Irene