Image default
Le Japon

Hoshino Resorts KAI Kawaji : une retraite à la montagne pour renouer avec la nature

L’hiver, c’est un paysage de montagnes enneigées qui s’offre à nos yeux, des volutes de vapeur s’échappant des sources chaudes naturelles. L’été, on admire à perte de vue des forêts verdoyantes à flanc de coteau. Au printemps et à l’automne, la végétation en pleine mutation est une explosion de couleurs digne d’une carte postale. Un endroit où l’on se sent en parfaite harmonie avec les saisons.

Pour les amoureux de la montagne, Hoshino Resorts KAI Kawaji est un incontournable.

Au milieu de la montagne coulait une rivière

Situé dans la préfecture de Tochigi à quelques 160 km au nord de Tokyo, Hoshino Resorts KAI Kawaji est en contraste parfait avec la vie trépidante de la capitale japonaise.

À mesure que l’on progresse sur la route, les paysages se font de plus en plus spectaculaires : rivières à flanc de montagne, forêts de pins, avant que ne se dessine au loin le mont Nantai, volcan qui s’élève à 2 486 mètres.

À l’arrivée, on est accueilli par le personnel du ryokan pour traverser le jardin de l’établissement. Le long du chemin pavé, on passe devant un ancien moulin où se trouve aujourd’hui un petit café-bar réservé aux clients de l’hôtel.

Dans le hall d’entrée, l’œil est immédiatement attiré par la vue impressionnante depuis l’immense véranda qui s’étire du sol au plafond : en contre-bas, la rivière Ojikagawa bouillonne allègrement le long de la vallée, et au dessus, les arbres à flanc de colline dominent le paysage.

Vous aurez tout à loisir d’admirer le paysage en dégustant une tasse de thé de bienvenue, ou à tout moment pendant votre séjour depuis le café-lecture, où le thé et le café sont en libre service 24/7.

Se ressourcer

Que l’on ait envie d’un séjour détente à la montagne, ou d’explorer la nature environnante, Hoshino Resorts KAI Kawaji a tout pour plaire. Les pistes de ski et de balade en raquettes se trouvent à tout juste une heure.

En été, les activités de rafting sont aisément accessibles. Les randonneurs quant à eux pourront lacer leurs chaussures de marche et partir à l’assaut des pistes toute l’année.

L’une des plus belles promenades depuis le ryokan consiste d’ailleurs à suivre le cours de la rivière en aval pour s’enfoncer dans la forêt et passer au dessus de gorges acérées par des ponts à suspension.

Pour ceux en quête de détente, les activités sont également nombreuses au sein du ryokan, et à proximité. Juste à l’entrée de l’hôtel, il y a une zone dédiée aux démonstrations de fabrication artisanale de papier washi.

L’occasion de découvrir cet art ancestral et de s’y essayer pour remporter dans ses valises un bien joli souvenir.

À proximité immédiate, on peut également moudre son propre kinako ou germe de soja torréfié à l’aide d’un moulin à grain manuel en pierre. Ces germes, riches en protéines, sont une spécialité locale.

À la fin de la session, on repart avec sa mouture personnelle de kinako. Mais avant tout, n’oubliez pas de goûter à une douceur typiquement japonaise en toastant un marshmallow au-dessus du poêle avant de l’enrober de farine de germes de soja. Une combinaison étonnamment goûteuse !

Détente et élégance

Naturellement, relaxation et détente seront les maîtres mots de votre séjour, et chaque chambre est équipée en conséquence.

Un yukata traditionnel, que l’on peut revêtir pour se relaxer dans le ryokan, est même mis à disposition. Depuis la chambre (et la terrasse), vous aurez une vue sur la rivière ou sur les montagnes qui surplombent le village de Kawaji-Onsen.

Le sol, recouvert du tatami traditionnel, viendra compléter votre expérience du ryokan traditionnel. Mais surtout, de nombreuses chambres sont équipées de la plus japonaise des inventions : le kokatsu ou table chauffante. Rien de plus réconfortant que de s’asseoir autour d’un kokatsu, une couverture autour de la taille, et les jambes bien au chaud en dessous.

Besoin d’autres idées d’activités de relaxation ? Direction les sources chaudes du ryokan.

Après une journée à explorer les environs, vous mériterez bien un bon bain chaud dans les thermes extérieures à flanc de roche ou dans les bains intérieurs.

Vous aurez la sensation de ne faire plus qu’un avec la nature, avec pour seul son aux environs celui du goutte à goutte de l’eau le long des roches, et le léger bouillonnement au loin de la rivière Kinugawa.

Une copieuse gastronomie de montagne

Préparez vos papilles pour un moment de régal une fois venue l’heure du dîner. Le restaurant propose un menu kaiseki en plusieurs plats qui regorge de spécialités régionales, dont le saumon Nikko et les germes de soja.

Parmi les plats emblématiques, relevons le boeuf et ses légumes que l’on enrobe dans une feuille de bambou avant de les passer à la vapeur dans un faitout rempli de sel et de dix variétés de germes de soja. Autre classique de la montagne : un pot-au-feu à base de légumes et de sanglier.

Que votre séjour ait lieu en hiver ou au printemps, ne soyez pas surpris de voir des fraises de saison sur le menu des desserts. Car oui, au Japon, les fraises sont un fruit d’hiver ! Et la préfecture de Tochigi est connue dans tout le pays pour ses fraises tochiotome sucrées. On peut même en cueillir à proximité.

Qu’attendez-vous donc pour vous évader en séjournant dans cet hôtel de charme en pleine campagne japonaise ?

Entre les sources chaudes, la randonnée et la haute gastronomie, vous trouverez assurément la combinaison qu’il vous faut, et qui fera de votre séjour à Hoshino Resorts KAI Kawaji une expérience de vie à la montagne en tout point mémorable.

A lire aussi

Parenthèse artistique et culinaire à l’hôtel Hoshino Resorts KAI Matsumoto

Irene

Nouveau look pour ce ryokan situé à la pointe nord de Honshu

Irene

5 idées d’activités à Hamamatsu

Irene

Le top des salons de thé asiatiques à Paris, comptoirs et boutiques

administrateur

Les pays les moins chers d’Asie : voyager avec un budget serré

administrateur

Comment maigrir grâce à la cuisine japonaise ?

administrateur