Image default
Le Japon

Hoshino Resorts KAI Nikko, un hôtel d’exception symbole du Japon authentique

Première étape : la zone où l’on se déchausse. Comme dans tout intérieur japonais, les chaussures se laissent à l’entrée, et s’échangent contre une paire de geta. Pour vous souhaiter la bienvenue, un saké vous est offert. Une boisson surprenante, non alcoolisée, au délicieux parfum d’orange, dont la texture est légèrement épaisse et granuleuse.

Une imposante bâtisse face au lac Chuzenji

Hoshino Resorts KAI Nikko, malgré son apparence plutôt moderne, vous immerge dans la tradition d’un ryokan, avec, en toile de fond, la culture et l’artisanat local. C’est ce dernier que l’hôtel a choisi de mettre en avant, dans sa boutique, mais également dans les lieux de vie : poteries exposées dès l’entrée, superbes pièces en bois laquées dans la boutique et le restaurant, pâtisseries et café… le savoir-faire de la région est réellement mis en valeur.

Ryokan avec vue

À la sortie de l’ascenseur, changement d’ambiance. Vous déposez vos geta dans un casier et enfilez une paire de chaussons pour rejoindre votre espace personnel en suivant le sol en tatami. Quelques mètres à parcourir et vous voici face à votre chambre : épurée, raffinée, sobre, elle reprend tous les codes de l’habitat traditionnel japonais. La lumière est douce, diffusée par les shōji, ces parois de bois et de papier transparent qui dégagent une atmosphère indescriptible. Mais le plus beau reste à venir. Derrière les shōji, deux grandes baies vitrées offrent une vue incroyable sur le lac Chuzenji et les montagnes alentours.

Vous enfilez alors votre Yukata. Ce kimono léger sera votre tenue d’intérieur pour la durée de votre séjour. Vous êtes ainsi à l’aise pour circuler dans tout l’hôtel. Le temps d’une pause au lounge, pour profiter du onsen, ou à l’occasion d’un repas au restaurant : aucune question à vous poser, cette tenue sera toujours adaptée.

Les plaisirs du bain chaud

Comme tout ryokan, Hoshino Resorts KAI Nikko dispose de ses propres onsen, l’un réservé aux hommes, l’autre aux femmes. C’est l’occasion de s’essayer aux us et coutumes du pays, mais aussi, et avant tout, de se détendre dans cette eau de source naturelle dont la température avoisine les quarante degrés. Attention, toutefois, lors des premiers bains à ne pas y rester trop longtemps, afin d’habituer progressivement votre corps à la température. Une douche froide vous rafraîchira, avant de poursuivre, si le cœur vous en dit, par une séance de sauna, afin de parfaire ce moment de bien-être.

Le raffinement de la gastronomie

La vaste salle de restaurant correspond aux habitudes nippones : elle est compartimentée en box privés qui vous offrent le luxe de dîner en toute intimité, avec l’agréable impression de profiter d’un service « exclusif ». Au menu, la cuisine Kaiseki : un voyage culinaire raffiné à travers des assiettes soigneusement préparées. À l’arrivée des premiers plats, on saisit immédiatement le soin apporté à leur réalisation et au dressage. Car, dans un repas kaiseki, tous les sens sont en éveil : le goût, bien sûr, mais également la vue. Simple bouillon réalisé à la perfection, sashimi, tempura, poisson et viande sont absolument délicieux.

Geta Tap dance

Chaque soir à 19h30, sur la scène installée près du restaurant, vous pouvez assister à un spectacle dynamique et réjouissant. Deux jeunes femmes dansent avec une incroyable énergie, et vous expliquent l’origine des Nikko Geta, ces chaussures typiques fabriquées dans la région. Même si vous ne montez pas sur scène, vous serez toujours invité à participer.

Un environnement riche

L’hôtel est idéalement situé pour vous permettre de découvrir la région. Il vous suffit de traverser la route pour vous promener sur les rives du lac, en direction de l’ambassade italienne. Des vélos mis à disposition permettent de pousser plus loin l’investigation. Les chutes d’eau, nombreuses dans la région, sont à quelques minutes. Vous mettrez une demi-heure pour atteindre celles de Ryuzu, à peine dix minutes pour rejoindre celles de Kegon et profiter d’un spectacle extraordinaire, quelle que soit la période de l’année. Les couleurs de l’automne, mélange de reflets verts, rouges et dorés, sont ravissantes. La neige de l’hiver fige le décor et donne aux environs un cachet inimitable.  Avant de quitter ce lieu magique, prenez le temps d’explorer les boutiques installées autour de l’hôtel : vous y découvrirez des spécialités culinaires locales et un artisanat saisissant de beauté.

A lire aussi

Hoshino Resorts KAI Kawaji : une retraite à la montagne pour renouer avec la nature

Irene

4 activités en famille à Atami

Irene

De l’art de se détendre dans un bon bain chaud, à la japonaise

Irene

Où rencontrer de belles Japonaises à Tokyo ?

administrateur

Hoshino Resorts KAI Enshu : voyage au cœur du thé vert japonais

Irene

Parenthèse artistique et culinaire à l’hôtel Hoshino Resorts KAI Matsumoto

Irene