Image default
Le Japon

5 romans japonais à ne pas manquer

Vous envisagez un voyage au Japon ou êtes en train d’en organiser un ? Rien de mieux pour se plonger dans la culture japonaise que par le biais de sa littérature !

La lecture, c’est également un moment de détente essentiel en vacances. C’est pourquoi de nombreux hôtels Hoshino Resorts mettent à la disposition de leurs hôtes une vaste bibliothèque.

HOSHINOYA Karuizawa propose toute une sélection d’ouvrages en langue anglaise que vous pourrez lire tout en vous prélassant dans le confort de votre pavillon au bord de la rivière. Le calme de la forêt environnante sera le cadre parfait pour un moment de lecture à prolonger à souhait !

Voici quelques exemples de romans japonais captivants :

  • Je suis un chat (1905-06) de Soseki Natsume

Roman du début du XXème siècle avec pour narrateur principal un chat. Intrigue déconcertante s’il en est, certes. Pourtant, il s’agit d’un aperçu fascinant de la culture japonaise de l’époque à travers le regard perspicace que notre héros félin porte sur la folie humaine sous toutes ses formes. À préciser que cet ouvrage avait été initialement publié sous forme de feuilleton en dix épisodes dans une revue littéraire, pour mieux se plonger dans l’histoire.

  • La ballade de l’impossible (1987) de Haruki Murakami

Murakami est probablement l’auteur contemporain le plus connu du Japon, et c’est précisément cette œuvre qui a propulsé l’écrivain. On y découvre l’histoire d’un étudiant et de ses relations différentes avec deux femmes. Mais ce qui rend cette lecture particulièrement agréable, c’est le ton plein d’humour de l’auteur, qui allie romance, thriller et fantastique, ainsi que sa fascination pour la culture occidentale (ce roman tire son nom d’une chanson des Beatles).

C’est l’une des trois œuvres maîtresses qui ont permis à Kawabata de remporter le prix Nobel de Littérature en 1968. L’histoire se déroule dans un onsen isolé en pleine montagne lors d’un hiver particulièrement rigoureux. On y découvre la relation amoureuse vouée à l’échec d’un riche tokyoïte et d’une modeste geisha. Émouvant, tragique et poétique, ce roman est une illustration brillante de la littérature classique japonaise.

  • Kitchen (1988) de Banana Yoshimoto

Banana Yoshimoto (précisons qu’il s’agit là de son nom de plume) est connue pour son analyse des problèmes existentiels de la jeunesse japonaise actuelle. Ce bestseller international est l’un de ses plus beaux ouvrages. Mikage en est la protagoniste principale, à côté de son excentrique famille adoptée. Par le biais de la cuisine, elle trouve des réponses à certaines des grandes questions de la vie.

  • L’équation de plein été (2013) de Keigo Higashino

Pour les amateurs de polars, on conseillera les romans de Keigo Higashino mettant en scène le tandem composé du physicien universitaire Yukawa et de son ami l’inspecteur. Ensemble, ils résolvent les intrigues criminelles les plus inextricables. Dans cette aventure, la mort de l’un des hôtes d’une auberge isolée en bord de mer entraîne tout un ensemble de rebondissements.

A lire aussi

4 spots de choix pour contempler les couleurs de l’automne

Irene

HOSHINOYA Fuji : visite privée d’un resort incroyable, entre “glamping” et splendeur des paysages

Irene

Le Japon, une destination de ski originale

Irene

Le tatami sous toutes ses coutures

Irene

Setsubun, la fête japonaise qui célèbre l’arrivée du printemps

Irene

4 spots de toute beauté à Matsumoto

Irene