Image default
Le Japon

Tournée des parcs nationaux au Japon

Littoral escarpé, cratères fumants, marécages montagneux et îles subtropicales… le Japon jouit d’une abondance de paysages naturels sans pareil.

Mais comment profiter au mieux des contrées sauvages du Japon ? En visitant ses parcs nationaux, où de vastes pans de terre sont totalement vierges. Pour tous les parcourir, il faudrait compter plusieurs mois.

Mais si vous n’avez qu’une semaine, nous vous recommandons de faire un circuit des 3 parcs les plus accessibles !

Jours 1-2 : Parc national de Nikko

Le parc national de Nikko est à tout juste 2 heures en train de Tokyo.

Niché au cœur du parc, Hoshino Resorts KAI Nikko constitue une base idéale pour explorer les montagnes environnantes.

On appréciera également la splendide vue sur le lac Chuzenji dominé par le Mont Nantai.

Situé à plus de 12 000 mètres d’altitude, le lac est un point de départ de premier choix pour explorer le parc. Faites un tour en bateau pour admirer les montagnes et les couleurs de la saison au plus près ou éloignez-vous des foules en prenant les sentiers qui enserrent le lac.

Si l’envie vous en dit, vous pourrez même faire une randonnée des 24 kilomètres de ce parcours vallonné en forêt.

Parmi les autres points d’intérêt à proximité de la ville de Nikko, citons le somptueux sanctuaire de Toshogu et les chutes de Kegon, l’une des cascades les plus renommées du Japon.

Plus loin à l’intérieur des terres, le marais de Senjogahara offre parmi les plus belles promenades du parc.

Parcourez ses sentiers, courts et longs, et régalez-vous des vues splendides sur les fleurs alpines et les oiseaux d’eau.

Jours 3-5 :  Parc national de Fuji-Hakone-Izu

Également aisément accessible depuis Tokyo, cet immense parc couvre 4 zones distinctes. Faune et flore aquatique, plaines et reliefs montagneux dignes de la pampa : tout y est.

La zone du Mont Fuji, où se trouve le plus haut et légendaire sommet nippon, est un site des plus captivants.

Ses 5 grands lacs et collines boisées avec en toile de fond le vénérable Fuji-san valent amplement le détour. Les randonnées figurent bien entendu parmi les activités de prédilection, dont l’ascension du Mont Fuji.

Mais pourquoi ne pas explorer le parc à cheval ou en canöe sur le lac à l’aube ?

Situé au-dessus du lac Kawaguchi, HOSHINOYA Fuji offre une expérience alliant camping et luxe pour profiter des grands espaces tout en confort.

La zone de Hakone du parc est connue pour ses spectaculaires paysages volcaniques.

Si vous faites l’ascension du Mont Kintoki en passant par la ceinture extérieure du cratère de Hakone, votre récompense ne se fera pas attendre avec une vue à couper le souffle sur le Mont Fuji.

Le tout nouveau Hoshino Resorts KAI Sengokuhara, dont le nom fait écho aux prairies à proximité, est un excellent choix pour se loger et tester les célèbres sources chaudes de la vallée d’Owakudani.

Dans les deux autres secteurs du parc, la péninsule d’Izu et les îles d’Izu, le littoral escarpé se jette dans l’océan Pacifique. Faites une randonnée le long de la côte de Jogasaki, parcourez le sentier aux 7 cascades en longeant la rivière Kawazu ou testez les plages de sable, grandement appréciées des surfeurs et des amateurs de natation.

Du côté des îles, c’est la plongée qui remporte la vedette, mais vous pourrez également nager avec des dauphins. Où séjourner ? À Hoshino Resorts KAI Anjin, dans l’agréable village de pêcheurs d’Ito.

Jours 6-7 : Parc national d’Aso-Kuju

Spectaculaire parc volcanique situé à Kyushu, l’île méridionale du Japon, on y accède le plus facilement depuis Tokyo en prenant un court vol intérieur.

À Hoshino Resorts KAI Aso, vous serez au cœur du parc. Chaque spacieuse villa est dotée de sa propre source thermale privative en extérieur.

Et lors de vos repas, vous profiterez d’une vue sur les cinq pics du Mont Aso. Certains jours, on peut même observer des fumerolles s’en échapper.

Ici, la nature est de par son échelle une véritable leçon d’humilité. Mais c’est aussi la grande attraction de ce parc. Avec en pièce principale, le Mont Aso, niché au cœur d’une caldeira aux proportions sidérantes. Les randonneurs les plus intrépides adoreront les nombreux sentiers de randonnée du volcan.

Mais attention à bien se renseigner en avance car les sentiers sont parfois fermés au public en temps d’activité volcanique. Même si vous n’êtes pas randonneur, ne manquez pas le point d’observation de Daikanbo pour une vue à couper le souffle sur la caldeira de 24 km de large d’Aso.

Dans l’autre partie du parc, vous trouverez les montagnes Kuju, qui offrent autant de promenades aisées que de randonnées de plusieurs heures à tout juste quelques kilomètres de votre hôtel.

À voir : des paysages volcaniques bruts et un sublime point de vue qui restera dans vos souvenirs pendant longtemps.

Et pour aller plus loin

Envie de vous attaquer à d’autres parcs nationaux ? Que diriez-vous de falaises le long de la mer, de grottes marines, et de surprenantes dunes de sable au parc San’inkaigan ou d’habitats sous-marins et de plages tropicales dans le très isolé parc national Iriomote-Ishigaki d’Okinawa ?

Avec quelques 34 parc nationaux au Japon, vous aurez besoin de plus d’un voyage pour les faire tous !

A lire aussi

Kamishibaï : le “théâtre de papier” japonais

Irene

Tout sur les bonsaïs

Irene

Le château de Kanazawa : une prouesse architecturale

Irene

5 idées d’activités à Hamamatsu

Irene

Tatoué.e au Japon

Irene

Ces villes à visiter au Japon : voici notre sélection !

administrateur